Publié le Mardi 14 Novembre 2017 à

Actualité > Monde

Perquisitions en Belgique et en France aux sièges de la société Lafarge concernant le financement indirect de l'Etat islamique en Syrie

Belga

Dans le cadre de l’enquête portant sur des soupçons de financement du groupe terroriste Etat islamique par le cimentier franco-suisse LafargeHocim, une perquisition a été effectuée lundi chez son sous-traitant belge. D’autres perquisitions ont été menées simultanément en France dans le même dossier, indique mardi le parquet fédéral.


© News

© News

LafargeHocim est soupçonnée d’avoir versé d’importantes sommes d’argent à l’Etat islamique pour continuer à faire fonctionner malgré la guerre civile la cimenterie de Djalabiya implantée dans le nord de la Syrie. Le montant perçu par l’Etat islamique n’a pas encore pu être clairement évalué mais certaines sources parlent de centaines de milliers voire de millions d’euros. Une enquête franco-belge est actuellement en cours dans ce dossier.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent