Publié le Mardi 14 Novembre 2017 à

Actualité > Monde

Crash MH17: des restes osseux retrouvés appartiennent aux victimes du crash

Belga

Les restes osseux retrouvés dans les environs du lieu de la catastrophe aérienne du MH17 sont porteurs de matériel génétique de sept des victimes déjà identifiées. Leurs proches ont été avertis, indique le ministère néerlandais de la Justice et de la Sécurité.

Reporters / Novosti

Début octobre, 23 restes osseux potentiels ont été remis aux Pays-Bas par les autorités de l’est de l’Ukraine. L’Institut néerlandais de médecine légale (NFI) les a soumis à des analyses d’ADN.

Il en est ressorti que 15 des 23 échantillons d’os contenaient du matériel génétique humain. Huit échantillons étaient constitués d’ADN correspondant à sept victimes déjà identifiées du crash: quatre Néerlandais et trois personnes d’une autre nationalité.

Le NFI tentera également de déterminer le profil ADN des sept autres échantillons de restes osseux humains. On n’a par ailleurs encore retrouvé aucune trace de deux victimes néerlandaises.

Les 298 passagers et membres d’équipage du MH17 avaient tous péri lorsque le Boeing 777 qui reliait Amsterdam à Kuala Lumpur avait été abattu par un missile le 17 juillet 2014 dans l’est de l’Ukraine en guerre. Quatre Belges figuraient parmi les victimes, dont la plupart étaient originaires des Pays-Bas.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent