4

Univers > Foot > Diables Rouges

Diables rouges: mais où veut en venir Roberto Martinez?

Rédaction en ligne |

Publié le Jeudi 16 Novembre 2017 à


©News

©News

Après les amicaux poussifs face au Mexique et au Japon, les choix du sélectionneur fédéral sont de plus en plus discutés. Ses propos et ses décisions interpellent tandis que son sens de la communication irrite.

Sa communication: il brouille les cartes

L’homme est d’une politesse et d’une disponibilité manifestes. Aucun signe d’anxiété ou d’énervement ne vient bousculer son discours et ses réponses. Une prudence affilée en Angleterre où il s’est longtemps confronté aux méthodes « musclées » des  tabloïds. Chaque mot est pesé, chaque intonation de phrase maîtrisée. Au-delà de cet emballage rhétorique, on perçoit rapidement la volonté de ne pas jouer la transparence et de garder une maîtrise totale des informations. Tout juste se contente-t-il de distiller sporadiquement quelques données vers l’extérieur.

Sa gestion humaine: un manque de transparence

Le mandat de Roberto Martinez à la tête des Diables a rapidement été éclaboussé par la gestion catastrophique du cas de Nainggolan. Une véritable bombe à retardement que le coach fédéral a tenté de désamorcer en convoquant de nouveau le Ninja, après avoir avancé des arguments plus que nébuleux tout au long de son exclusion temporaire. Mais la malchance s’en est mêlée par l’intermédiaire d’une blessure à l’aine jeudi et d’un retour express à Rome…

Sa gestion sportive: aucune nette progression

Se réinventer au gré d’expérimentations tactiques et de multiples tests individuels : tel était l’objectif annoncé de la sélection belge et de son T1 avant d’affronter le Mexique et le Japon. Mais, un peu plus de 180 minutes plus tard, on se demande si Roberto Martinez a bien utilisé au mieux le (peu de) temps qui lui reste avant d’entrer dans le vif du sujet et cette préparation au Mondial en Russie. Porté par la certitude d’une défense à 3, le coach catalan n’a pas daigné voir ses Diables revenir à une ligne arrière de 4 pions.