Publié le Lundi 4 Décembre 2017 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Alors qu'elle est en état d'ébriété, un agent de police l'oblige à prendre le volant de sa voiture

Rédaction en ligne

Saoule à la sortie d’une boîte de nuit, une jeune femme s’est vue contrainte de prendre le volant par un agent de police qui lui a, ensuite, infligé une amende.

Photonews

C’est une histoire un peu surréaliste que celle jugée vendredi dernier par le tribunal. Une jeune femme de 21 ans quitte une boîte de nuit bruxelloise aux alentours de 3 heures du matin en état d’ébriété. Comme le rapportent nos confrères du Laatste Nieuws, celle-ci, consciente de ne pas pouvoir conduire, se rend à sa voiture pour prendre quelques affaires et appeler un taxi. Là, un agent de police lui ordonne de déplacer son véhicule. « Si elle ne le faisait pas, il appellerait une dépanneuse et elle paierait une lourde amende lui a-t-il », explique l’avocat Christophe Redko.

Pour éviter tout problème, la jeune femme accepte de déplacer sa voiture. Elle a à peine le temps d’allumer le contact que l’agent la soumet un test d’alcoolémie qui sera, sans, surprise positif. Elle écope d’un retrait de permis, de 1800 euros d’amende et d’une interdiction de conduite de trois mois. Une décision injuste pour la jeune femme qui conteste la sentence. Le tribunal lui a donné raison en déclarant que l’agent avait bel et bien abusé de son pouvoir.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent