Publié le Lundi 4 Décembre 2017 à

Actualité > Economie

L'Inspection économique a reçu 556 plaintes pour du porte-à-porte agressif depuis 2013

Belga

L’Inspection économique a reçu un total de 556 plaintes mettant en cause des techniques de vente agressives exercées par des vendeurs au porte-à-porte, pour la période comprise entre 2013 et le 15 juin 2017.

Reporters / EUREKA

Jusqu’à présent, 21 entreprises ont signé un code de conduite dans le but de mettre fin à ces pratiques envahissantes, a indiqué Kris Peeters, ministre des Consommateurs, en réponse à une question écrite de la députée CD&V Leen Dierick.

Le nombre de plaintes enregistrées a baissé entre 2015 (144 plaintes) et 2016 (114) et jusqu’au 15 juin dernier, seules 29 plaintes avaient été reçues pour l’année 2017. Sur les 340 contrôles menés par l’Inspection économique depuis 2013, 48 pv ont été dressés. Les infractions concernaient le caractère agressif et/ou malhonnête des techniques de vente mises en œuvre.

Le code de conduite lancé par Kris Peeters prévoit notamment que le vendeur mette un terme à la discussion aussitôt que le client en fait la demande. Il prescrit en outre de limiter les horaires de vente à la tranche 9h-20h.

Toutefois, seules 21 entreprises sur les 61 considérées ont signé cette charte. Il s’agit surtout de firmes actives dans le domaine de l’énergie et de la consultance, suivies du télémarketing, des call-centers, des études de marché et des agences publicitaires.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent