Publié le Mercredi 6 Décembre 2017 à

Actualité > Politique

Statut scandaleux d'une page Facebook du Vlaams Belang sur Saint-Nicolas: une enquête ouverte

Rédaction en ligne

La secrétaire d’État à l’Égalité des chances et à la Lutte contre la pauvreté, Zuhal Demir, s’est insurgée contre une publication publiée sur le compte Facebook de la section de Kapellen du Vlaams Belang.

Sur cette photo, on peut voir une mère de famille et ses deux enfants, de confession musulmane, prendre la pose avec Saint-Nicolas. Si cette photo a tout pour donner le sourire, le commentaire publié par le compte Facebook de la page de de la section de Kappelen du Vlaams Belang est par contre de très mauvais goût : « Dès qu’il y a quelque chose à recevoir, ils oublient leurs principes et leurs croyances ».

Cette phrase fait évidemment référence à la religion des personnes qui posent avec le grand Saint. Cette publication scandaleuse a fait bondir la secrétaire d’État à l’Égalité des chances et à la Lutte contre la pauvreté, Zuhal Demir. La membre de la N-VA a donc partagé sur Facebook un message dans lequel elle s’insurge : « Nous ne connaissons rien ou presque rien de Noël, Paques ou Saint-Nicolas. Mais nous célébrons avec vous comme si nous l’avions toujours fait. Et à l’école, nous avons appris de quoi il s’agissait », a-t-elle écrit, en faisant référence à ces fêtes chrétiennes fêtées par les Musulmans.

Avant d’ajouter : « Nous avons transmis ce que nous avons appris à nos parents. Il y avait même un sapin de Noël dans notre living. Il y avait des bonbons cachés pour la Saint-Nicolas et Paques. C’est ça, l’esprit d’ouverture flamand dont je suis fière. Les mains tendues qu’il faut prendre si on veut construire sa vie ici. ».

Zuhal Demir s’en est finalement pris directement à la publication : « C’est dégueulasse et aussi inapproprié que tous ces fous religieux qui disent que les fêtes des autres croyances ne peuvent pas être fêtées ou que certaines musiques ne peuvent pas être écoutées. J’invite tous les Flamands à faire comprendre que c’est n’est pas ça, leur Flandre. Merci de partager ce message ».

La publication Facebook du Vlaams Belang a entre-temps été supprimée. Suite à cette polémique, le parti d’extrême droite a expliqué à nos confrères de VTM que les pages Facebook des sections du Vlaams Belang étaient gérées par des particuliers : « Dans ce cas-ci, un mandataire a été un peu trop loin ».

Enquête ouverte du parquet

«La dame sur la photo s’est rendue auprès de la police à Bruxelles afin de porter plainte pour incitation à la xénophobie et à la haine contre un groupe déterminé et pour violation de son droit à l’image», précise un porte-parole du parquet. «En conséquence, une enquête a été ouverte. Le dossier sera probablement transféré au parquet d’Anvers étant donné que les faits reprochés se seraient produits dans ce district mais l’affaire doit d’abord être examinée en détails

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent