Publié le Jeudi 7 Décembre 2017 à

Actualité > Société

Les quinquagénaires restent mobiles sur le marché du travail

Belga

Malgré certaines idées reçues, les quinquagénaires demeurent relativement mobiles sur le marché du travail, ressort-il d’une enquête menée par le groupe de services RH Acerta diffusée jeudi. Ainsi, 12% des personnes ayant quitté leur emploi ces dernières années étaient âgées de plus de cinquante ans.

Photo News

«Cette évolution positive est induite par un certain nombre de facteurs. Puisque la guerre des talents s’intensifie, les travailleurs âgés constituent un nouveau groupe-cible important pour les entreprises», explique Benoît Caufriez, business manager d’Acerta Consult.

Il remarque également que les travailleurs sont de plus en plus conscients de devoir allonger leur carrière jusqu’à l’âge de la pension. «Il vaut donc mieux exercer un emploi où vous pouvez vous épanouir.»

Diminution de salaire

L’enquête montre aussi que les nouveaux emplois endossés par ces quinquagénaires s’accompagnent souvent d’une baisse substantielle de salaire. Les plus de 50 ans souffrent ainsi en moyenne d’une diminution de 11% de leurs émoluments quand ils s’engagent chez un nouvel employeur. Les plus jeunes ne doivent pas affronter cet écueil puisque leurs rémunérations augmentent en moyenne de 18% pour les moins de 30 ans dans pareil cas de figure.

M. Caufriez explique que sur le marché du travail actuel, la plus-value d’un travailleur vaut plus que son ancienneté. «L’appréciation d’un emploi peut dépendre de bien plus de facteurs que le seul salaire. Un collaborateur ne puise pas seulement sa motivation du montant qu’il perçoit mensuellement sur son compte. (...) Les employeurs feraient donc mieux d’y prêter attention, aussi bien pour garder leur personnel que pour attirer de nouveaux talents», souligne-t-il.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent