Publié le Samedi 9 Décembre 2017 à

Actualité > Belgique

Alcool au volant en Wallonie: certaines polices locales verbalisent encore très peu, de très grosses différences d'une zone à l'autre!

Rédaction en ligne

La campagne Bob bat son plein. En Wallonie, l’utilisation du « sampler » a dopé le nombre de contrôles ces dernières années. Mais certaines polices locales verbalisent encore très peu, souvent par manque de moyens.

Photo News

Si la police fédérale mène ses opérations partout avec la même ampleur, on note des différences significatives d’une police locale à l’autre (notre infographie). Selon les chiffres livrés par le ministre de l’Intérieur Jan Jambon, la zone de Huy (plus de 21.000 habitants) n’a comptabilisé que 25 infractions relatives à l’alcool en 2016 (et 12 en 2015). À titre de comparaison, la police d’Ath (29.000 habitants) était à 166 en 2016.

«  Nous n’avons pas les moyens pour mener des actions spécifiques alcool  », analyse Christophe Romboux, chef de corps à la zone de Huy.

Des axes qui « donnent » moins

En 2016, la police de Neupré-Seraing (75.000 habitants) a verbalisé à 47 reprises, et celle de Herstal (près de 40.000 habitants) 51 fois. «  On fait notre boulot  », assure Éric Paquet, le chef de zone de la police de Herstal. «  Les axes sur lesquels nous faisons les contrôles donnent peut-être moins qu’ailleurs. Et puis, nous sommes près de Liège (NDLR 384 infractions en 2016) qui contrôle très fort  », justifie le policier.

> Explications et tableau comparatif région par région : dans nos éditions digitales

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent