Publié le Mardi 19 Décembre 2017 à

Régions > Verviers > Actualité

Le pont tournant de Montzen inscrit sur la liste de sauvegarde du patrimoine wallon

Belga

Le pont tournant de Montez va être placé sur la liste de sauvegarde du patrimoine Wallon, une décision du ministre wallon du patrimoine, René Collin. Cette décision ne permet pas pour autant de sauver ce pont de 24 m de diamètre mais d’établir, dans les 12 mois à venir, un projet précis pour ce pont unique en Wallonie.


La plaque de 24 m

LM

La plaque de 24 m

Le ministre wallon du Patrimoine René Collin (cdH) a décidé lundi de placer le pont tournant de Montzen (Plombières), le dernier en Wallonie, sur la liste de sauvegarde du patrimoine wallon, a-t-on appris mardi auprès de Louis Maraite, confirmant une information rapportée par plusieurs médias. L’ancien porte-parole de la SNCB était parvenu, avec le réalisateur liégeois Bouli Lanners qui y avait effectué des prises de vues pour son film « les premiers, les derniers », à récolter 2.000 signatures en faveur de son maintien.

Cette décision ne permet pas pour autant de sauver ce pont de 24 m de diamètre mais elle encourage la SNCB, qui souhaitait le vendre au plus offrant, la commune de Plombières ainsi que les associations de défense du patrimoine ferroviaire d’établir, dans les 12 mois à venir, un projet précis pour ce pont unique en Wallonie.

Une réunion entre les différentes parties est d’ailleurs programmée en février 2018, l’occasion pour les différents intervenants de prendre connaissance du projet de l’association CF3F qui souhaite en faire un site touristique ferroviaire.

« Nous étudierons sa viabilité et nous nous en référerons à l’évaluation du ministre prévue en juin 2018. Nous tenons par ailleurs à le remercier de sa décision ainsi que la commune de Plombières, au travers de la CCATM, pour la défense de ce patrimoine qui en vaut vraiment le coup », assure Louis Maraite qui associe aussi les 2.000 pétitionnaires dont 600 Plombimontois.

Ce pont tournant est le dernier en Wallonie. Construit juste après la seconde guerre mondiale, il était encore actif en 2004. Si la sauvegarde de ce patrimoine ne peut intervenir, il sera vendu au plus offrant. Les associations de défense pourraient se porter acquéreur.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent