Publié le Mercredi 20 Décembre 2017 à

Actualité > Belgique

Les profs ont une mauvaise orthographe: chez nous, c'est un fléau!

Rédaction en ligne

« Ce midi, à la cantine, il y a des frittes (sic) au menu. » Les enseignants s’arrachent les cheveux à comptabiliser les fautes d’orthographe dans les copies de leurs élèves, mais celle-là se trouvait écrite au tableau

Et un instituteur était bien responsable de cette bourde dans cette classe de 3 e  primaire d’une école bruxelloise. Les fautes d’orthographe des enseignants donnent le tournis aux parents et aux directions de nos établissements scolaires. La crédibilité du prof en prend inévitablement un coup : pluriel qui boude, participe passé qui déraille, nom commun passé à tabac…

Les exemples les plus incroyables vous ont été compilés (infographie)…

« on ne peut pas être fataliste par rapport à ça ! »

Voici comment le ministère de l’enseignement supérieur compte réagir face à cette plaie…

Notre dossier complet est à lire dans nos éditions digitales !

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent