Publié le Mercredi 27 Décembre 2017 à

Actualité > Monde

Un virus propagé sur Facebook Messenger: les cybercriminels s'en servent pour gagner de l'argent sur votre dos

Rédaction en ligne

Une fois sur votre ordinateur, ce virus se transmettra à tous vos contacts Facebook et produira des crypto-monnaies pour les créateurs de ce malware.


Photo d’illustration.

D.R.

Photo d’illustration.

Les monnaies virtuelles, ou crypto-monnaies, font beaucoup parler d’elles en ce moment, notamment à cause de leurs taux de change qui bougent fortement. De nombreuses personnes en ont profité pour faire des bénéfices importants, poussant certains internautes malveillants à ne reculer devant rien pour s’en procurer.

C’est Trend Micro, société experte en sécurité sur le net, qui relaye cette information. Un virus, repéré pour la première fois en Corée du Sud, a été créé par des cybercriminels pour fabriquer (ou plus exactement « miner ») des crypto-monnaies depuis les ordinateurs infectés. Il se répand très facilement par Facebook Messenger, se retrouve désormais dans plusieurs pays et ne cesse de se propager.

Le schéma est très simple. Un de vos contacts, déjà infecté, vous envoie un fichier vidéo, qui n’en est pas vraiment un. Lorsque vous l’ouvrez, le programme s’installe dans votre ordinateur et va effectuer deux actions : envoyer cette fausse vidéo à tous vos contacts Messenger et miner de la cryptomonnaie pour enrichir les criminels. Cette action demande beaucoup de travail aux composants de votre PC et pourrait sévèrement endommager les ordinateurs aux configurations les plus faibles. Mais difficile de s’en rendre compte avant qu’il ne soit trop tard…

Ce virus ne fonctionne pour l’instant que sur les ordinateurs (pas sur mobile, ni tablette) utilisant Facebook Messenger sur le navigateur Google Chrome.

Soyez donc très vigilants si quelqu’un vous envoie une vidéo étrange : ne l’ouvrez pas sans savoir de quoi il s’agit.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent