Publié le Jeudi 28 Décembre 2017 à

Régions > Namur > Actualité

Pierre, 18 ans, violemment frappé au McDonald's de Namur car il n'a pas dit «merci»: «J'aurais pu être aveugle»

S.D.

Mardi, vers 18h, Pierre Migeot s’est fait agresser, selon lui, sans raison. Il nous explique son histoire. « J’ai reçu un seul coup. Mais comme j’avais des lunettes, j’ai été davantage blessé à cause des morceaux de verre. Heureusement, il n’y a pas eu d’éclat dans mon œil. J’aurais pu devenir aveugle », explique le jeune homme.

D.R.

Sur les groupes Facebook consacrés à la vie namuroise, plusieurs personnes indiquent se sentir en insécurité à Namur. Et surtout aux alentours de la gare. Pierre Migeot, âgé de 18 ans, un jeune Carolo étudiant à l’IATA à Namur, a d’ailleurs fait part de sa mésaventure sur les réseaux sociaux

Mardi soir, alors qu’il entrait dans le McDo de Namur, il dit avoir été agressé sans raison. « On rentrait dans le fast-food avec ma petite copine et une fille tenait la porte ouverte pour tout le monde. On est passé et elle nous a lancés : « Ne dites pas merci ! ». Ma copine s’est directement excusée et l'a remerciée. Mais là, elle s’est fait insulter. Je me suis alors approché de la jeune fille pour lui demander pourquoi elle insultait ma compagne. Et là, je n’ai rien senti venir. On m’a foutu une patate (NDLR : un coup de poing) dans l’œil », raconte le jeune homme. Le couple d’agresseurs a ensuite pris la fuite.

Pierre assure qu’il s’agit de méchanceté gratuite.

La victime indique que le coup de poing a été donné sur ses lunettes.

« Honnêtement, j’ai de la chance car il n’y a pas eu d’éclats de verre dans mon œil. J’aurais pu devenir aveugle. Je m’en suis quand même bien sorti. Quand tout sera cicatrisé, j’irai faire des radios »

11 points de suture

Suite à l’agression, trois responsables du McDo sont venus aider le jeune homme (lire par ailleurs). «  Heureusement qu’ils étaient là . Je tiens d ailleurs à les remercier ainsi que ma compagne et ma famille pour leur soutien ».

Le jeune homme a pu déposer plainte lorsque la police est arrivée sur les lieux. Il a ensuite été emmené à l’hôpital. « Je me retrouve avec 11 points de suture et une fierté détruite par un faible », précise-t-il.

Les deux agresseurs avaient environ 25 ans. Comme l’indique la police de Namur, il ne s’agit pas de personnes faisant partie de la bande du McDo. La police confirme que cette agression a eu lieu pour une raison futile. Les vidéos de surveillance ont été remises à la police.

« Les gens regardaient en continuant de manger »

Le jeune homme remercie les gérants du fast-food qui sont venus à sa rescousse. « Dès que nous avons compris qu’il y avait eu une agression, nous sommes allés le secourir. Nous avons appelé la police et l’ambulance. Nous lui avons donné à boire. Nous sommes évidemment attentifs à nos clients et nous sommes là pour les aider. Nous sommes rassurés qu’il n’a pas eu un morceau de verre dans l’œil », nous explique une des responsables. Par contre, Pierre Migeot dit être dégoûté par l’attitude des clients. « Tout le monde était en train de regarder la scène, tout « en bouffant » et sans réaction. Personne ne m’a aidé. Je trouve cela honteux ».

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent