Publié le Jeudi 28 Décembre 2017 à

Fun > People

«J'ai pris la décision de me faire retirer l'utérus»: Enora Malagré se confie sur son combat contre sa terrible maladie

Rédaction en ligne

Dans le nouveau numéro de Paris Match, qui parait ce jeudi, Enora Malagré est revenue sur son combat contre l’endométriose et le choix qu’elle a dû faire.

Photonews

Il y a quelques mois, l’ancienne chroniqueuse de « Touche pas à mon poste » s’était confiée sur sa terrible maladie : l’endométriose. Une maladie entraînant de grandes douleurs pour les femmes, ainsi que des risques d’infécondité.

Au micro d’Europe 1, elle avait notamment raconté : « Je ne devrais pas le dire mais on est tenté de prendre des opiacés très forts, des choses à base de morphine et on oscille entre grandes douleurs et états léthargiques ». Dans sa confidence à la radio, elle avait avoué avoir fait plusieurs fausses couches et avoir des kystes. Elle évoquait même « des douleurs à tomber par terre et qui frôlent l’évanouissement ».

Aujourd’hui, Enora Malagré est revenue sur cette maladie qui la ronge. Une endométriose qu’elle a décidé de combattre en prenant une décision radicale comme elle le confie à Paris Match. « J’ai pris la décision de me faire retirer l’utérus. À 37 ans, c’est jeune, mais je dois avancer. »

Car elle le confirme, cette maladie est un véritable fardeau pour elle. «  À l’époque de TPMP, j’ai fait jusqu’à trois fausses couches par an : ça m’a bouffé la vie ! Quand je suis en crise, je peux être HS pendant quarante-huit heures. »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent