Publié le Jeudi 28 Décembre 2017 à

Régions > Liège > Actualité

Liege Airport: 115 intérimaires vont signer un CDI chez TNT-FedEx

MARC Gérardy

Bonne nouvelle pour les travailleurs intérimaires de la société de fret TNT-FedEx à l’aéroport de Liège-Bierset.


Le Boeing 777 Liège-Memphis baptisé à Bierset. © Thomas Van Ass

Le Boeing 777 Liège-Memphis baptisé à Bierset. © Thomas Van Ass

Si 85 d’entre eux avaient obtenu un CDI (contrat à durée indéterminée) en juin dernier, ce sont à présent 115 intérimaires qui vont en signer un dans les prochains jours.

«  Durant toute l’année 2017, entre 200 et 275 intérimaires ont été employés, chaque semaine, chez TNT-FedEx à Bierset. À plusieurs reprises, les organisations syndicales ont plaidé pour des contrats fixes offrant des garanties à long terme aux travailleurs. Et nous avons présenté tout un argumentaire qui a convaincu la direction américaine de s’attacher les services des travailleurs de manière pérenne  », se réjouit la délégation CSC Transcom.

« Une bonne nouvelle »

Une direction de TNT-FedEx qui a donc validé la transformation de 115 contrats d’intérim supplémentaires en CDI.

«  C’est magnifique. C’est un excellent cadeau de Noël, une bonne nouvelle par les temps qui courent. Cela nous met la pêche pour aborder l’année 2018  », se réjouit Michel Gretzer, permanent CSC Transcom. «  La signature de ces 200 CDI chez TNT-FedEx montre qu’il est possible, par la négociation, de trouver un équilibre entre les objectifs de l’entreprise et le bien-être du travailleur. Même si le travail intérimaire, malgré des balises légales solides, reste un travail précaire, qui offre peu de sécurité et beaucoup d’inconvénients  », rappellent encore la CSC et Michel Gretzer, permanent Transcom.

«  Nous sommes très vigilants depuis l’arrivée de FedEx à l’aéroport de Bierset. Ce qui arrive pour 200 intérimaires en cette année 2017 est assez encourageant. Cela prouve que FedEx compte bien poursuivre et développer son implantation à Liège pour une longue durée  », insiste encore Michel Gretzer, permanent CSC Transcom.

Cela ne signifie pas pour autant que le combat syndical est terminé. «  La CSC se bat en effet dans tous les organes de concertation pour des emplois et des contrats de qualité  », conclut le syndicat chrétien dans son communiqué.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent