Publié le Vendredi 29 Décembre 2017 à

Régions > Liège > Actualité

Terrible drame à Liège: la voiture d'un couple tombe dans la Meuse, une femme enceinte de 9 mois perd la vie, son mari s'en sort (vidéos)

Allison Mazzoccato

Ce vendredi, peu après 12h, une voiture qui circulait quai de Wallonie, à Liège, est tombée dans la Meuse. À son bord, un homme et son épouse, qui devait prochainement accoucher. Ce vendredi soir, la dame était toujours portée disparue.

Vidéos

Les pompiers ont recherché le corps de Bintou pendant une heure.

Thomas Van Ass

Les pompiers ont recherché le corps de Bintou pendant une heure.

Oumar Sidibe allait être papa. Quoi de plus beau pour célébrer la fin de cette année ? Bintou, son épouse, était enceinte de 9 mois, la naissance était donc imminente.

Le couple vivait depuis quelques années en Belgique. Heureux. Ce vendredi, un drame est venu mettre un terrible coup d’arrêt à leur bonheur.

Vers midi, Omar et Bintou circulaient sur le quai de Wallonie. Bintou était, depuis quelque temps, en train d’apprendre à conduire. C’est ce qu’elle faisait ce vendredi sur ce quai où il y a peu de circulation.

Mais, à un moment, la jeune femme a fait une fausse manœuvre. Au lieu de freiner, elle aurait accéléré… La voiture a ensuite dévié de sa trajectoire avant de plonger dans l’eau, un peu avant le pont Atlas de Droixhe.

«  Un joggeur m’a interpellé car il avait aperçu un corps dans la Meuse  », explique Jean-Luc Briatte (44 ans, de Verviers). «  Nous avons pu le sortir à l’aide d’une branche d’arbre. Le monsieur était inconscient. On lui a mis ‘quelques claques’ dans le visage et il est revenu à lui. Il était ébahi et parlait de sa femme qu’il fallait aller chercher. Mais je ne pense pas qu’il se rendait vraiment compte de ce qui se passait. Un ambulancier me disait que son corps était à 28 degrés, il était en hypothermie et a été transporté à l’hôpital.  »

Pendant qu’une équipe s’affairait pour stabiliser Oumar avant de le conduire à l’hôpital, des plongeurs avaient investi les eaux de la Meuse pour tenter de venir en aide à son épouse.

Une heure de recherches

Elle aurait pu, selon certaines hypothèses, être entraînée par le courant. Après une heure de recherches, les pompiers de Liège, aidés par la Protection Civile de Crisnée, ont cessé les fouilles. C’est un corps qu’il faudra désormais repêcher… Un corps qui, à l’heure d’écrire ces lignes, n’avait pas encore été retrouvé.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent