Publié le Samedi 30 Décembre 2017 à

Actualité > Belgique

Les Flamands mieux alertés que nous concernant la météo: l'IRM n'a pas accès aux mesures des stations météorologiques installées le long des routes wallonnes

Rédaction en ligne

Selon le ministre Carlo Di Antonio, il n’est pas possible de fournir à l’IRM les données sur les températures de la surface routière en Wallonie pour « des raisons techniques », dit-il. En Flandre, cela fait 7 ans que c’est possible.


L’IRM veut les données wallonnes pour mieux informer.

123RF

L’IRM veut les données wallonnes pour mieux informer.

Une cinquantaine de stations météorologiques sont installées le long des (auto)routes wallonnes. Elles permettent de connaître les données de l’air, du sol et le taux d’humidité en temps direct. Il y en a dans toutes les provinces wallonnes, sur les autoroutes et sur certaines grandes routes nationales.

Surréalisme à la wallonne ?

Récemment, la députée Isabelle Moinnet (CDH) a posé une question embarrassante à son ministre Carlo Di Antonio. Elle lui demandait pourquoi la Wallonie ne pouvait pas communiquer ces données à l’IRM. Elle a rappelé qu’en Flandre c’est le cas. « Grâce à ces informations, l’IRM est en mesure de réaliser des bulletins d’informations plus précis au nord du pays ».

Impossible pour le ministre de la Mobilité et des Transports. Sûrement pas en temps réel, en tout cas !

Découvrez tous les tenants et aboutissants dans nos éditions digitales !

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent