Publié le Mercredi 3 Janvier 2018 à

Actualité > Monde

Madeline est la jeune femme qui a été pelotée alors qu'elle se baladait seins nus à un festival et dont la vidéo a fait le buzz: «Mes seins ne sont pas un jeu» (Vidéos)

Rédaction en ligne

Depuis deux jours, la vidéo d’une jeune femme qui a été pelotée par un festivalier alors qu’elle se baladait seins nus dans un festival en Nouvelle-Zélande fait le « buzz ». Après ça, Madeline s’était vengée, ce qui avait beaucoup amusé la toile. Quelques jours après les faits, elle explique son geste.

L’Américaine Madeline Anello-Kitzmiller, 20 ans, a passé le cap de la nouvelle année en Nouvelle-Zélande, avec une amie. Ce dimanche, les deux jeunes femmes étaient au festival Rhythm & Vines-festival et Madeline avait décidé de se balader seins nus. Mais soudain, un homme s’est approché d’elle avant de la peloter et de prendre la fuite.

Furieuses, les deux jeunes femmes s’étaient vengées en le giflant et en lui balançant le contenu d’un gobelet sur la tête. La scène avait été filmée et avait très vite fait le tour de la toile. Mais si de nombreuses personnes comprennent la réaction de Madeline et son amie, certains internautes se sont étonné de les voir réagir de la sorte, estimant qu’elles l’avaient cherché en se baladant topless.

Suite à ce « buzz », la jeune Américaine a tenu à donner son point de vue dans un message sur Facebook : « Il y a eu beaucoup de controverse à propos de ce que j’ai fait, et sur ce que je portais ce jour-là. Je me suis laissé peindre sur le tout le corps lors de ce festival. J’ai payé pour, comme de nombreuses autres filles qui étaient là également. Et j’ai vu de nombreux de garçons dans le même cas et qui n’ont pas été embêtés », explique-elle en faisant référence à l’agression dont elle a été victime.

« J’étais topless car je veux que se balader nu devienne normal. Malgré cet incident, je me suis amusée à ce festival. Mon choix de ne pas porter de vêtement n’est pas un problème. Le problème, ce sont les gens qui pensent qu’ils ont le droit de toucher mon corps sans mon autorisation. Mes seins ne sont pas un jeu, ils ne sont pas une invitation. Arrêter d’attaquer les victimes. Les gens qui disent que j’ai demandé à ce qu’on fasse ça, sont pour la culture du viol. Et j’adore me balader nue, donc mes seins nus reviendront », a-t-elle conclu.

  • watch

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent