Publié le Mercredi 3 Janvier 2018 à

Actualité > Belgique

Intempéries: le bilan de la tempête Eleanor par régions

Belga

Les vents violents qui ont soufflé dans la nuit de mardi à mercredi ont provoqué diverses interventions des pompiers belges. Voici un bilan de la journée par province.

TVA

Dans la province de Liège, une centaine de missions ont été confiées mercredi aux pompiers de Huy et de Hamoir, en raison de la tempête Eleanor. Les pompiers de la zone de secours 4, Vesdre Hoëgne et Plateau, sont sortis à une cinquantaine de reprises et ceux la zone de Warche Amblève Lienne, 35 fois. Les pompiers de la zone de secours de Hesbaye sont quant à eux intervenu une vingtaine de fois. Entre 70 et 80 interventions ont été menées dans la région de Liège et ses environs. La Ville de Liège a par ailleurs annoncé la fermeture de ses parcs et cimetières pour ce mercredi 3 janvier.

(L’Ourthe - TVA)

Plus de 250 appels sont parvenus au poste de secours de Verviers. Les pompiers du poste de Verviers, qui gèrent les dispatchings des zones de secours 4 (Vesdre Högne et Plateau) et 5 (Warche Amblève Lienne) ont reçu mercredi plus de 250 appels en lien avec la tempête Eleanor, a-t-on appris auprès de la zone de secours 4.

Les pompiers des zones de secours 4 et 5 ont été fortement sollicités mercredi en raison de la tempête Eleanor qui a balayé notre pays avec des rafales qui atteignaient parfois les 100 km/heure.

Plus de 250 appels, pour des dégâts occasionnés par les vents violents, sont parvenus au poste de secours de Verviers depuis ce mercredi 05h15. Une centaine d’entre eux concernaient la zone de secours 5. «On ne compte ici que les appels qui nous sont parvenus via le service 100. D’autres personnes appelaient directement la caserne», explique-t-on au dispatching.

Aucun blessé n’est à déplorer mais les dégâts matériels sont nombreux.

Les interventions concernaient essentiellement des arbres ou des câbles électriques sur la chaussée mais aussi des toitures envolées ou des objets menaçant de s’effondrer.

En Communauté germanophone également la tempête a occasionné des dégâts avec par exemple un arbre qui est tombé, mardi soir, sur une voiture Oestrasse, à Eupen.

Les seize postes de la province de Luxembourg ont été mobilisés pour quelque 400 missions qui concernaient principalement des chutes d’arbres. La Haute Lesse est en outre passée en phase d’alerte de crue.

Les grands axes routiers en région namuroise ont été perturbés par les fortes rafales de vent. Outre les perturbations sur les routes secondaires, un arbre s’est retrouvé sur les bandes de droite et du milieu de l’autoroute E411 à hauteur d’Eghezée, ainsi qu’à hauteur de Champion et dans l’échangeur de Daussoulx. Sur la N4, des incidents similaires ont été constatés à Rhisnes et à Courrière. Du côté des cours d’eau, les pompiers de l’arrondissement de Dinant restaient vigilants car la Semois, la Lesse et la Meuse sont en pré-alerte de crue. Les pompiers de la zone ont été appelés plus de 200 fois entre 5h00 et 8h30.

Dans la zone secours Hainaut-Est: 115 interventions depuis le début de la tempête. Les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est sont intervenus plus d’une centaine de fois ce mercredi, depuis le début de la tempête. Ils ont essentiellement été requis pour des câbles arrachés ou des arbres déracinés, comme à Ransart où l’un d’eux a écrasé une voiture.

Les premiers appels sont survenus vers 04h00 et se sont poursuivis sans discontinuer durant toute la journée, avec une accalmie en fin d’après-midi. Les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est ont enregistré quelque 115 interventions, notamment pour tronçonner des dizaines d’abres tombés sur les voiries. Une septantaine de faits ont été recensés sur la région de Charleroi et environ 45 dans la Botte du Hainaut, notamment sur Chimay.

Des câbles ont été arrachés par la tempête, de même que des parties de toitures. Le fait le plus spectaculaire s’est déroulé à la rue Jean Volders, à Ransart, où un arbre est tombé sur une voiture. On ne déplore aucun blessé.

Plus de 200 interventions «tempête» en Wallonie picarde. A la suite du passage de vents tempétueux dans le Hainaut occidental, les services de secours de Wallonie picarde ont été sollicités mercredi pour plus de 200 interventions diverses.

Dans la région d’Ath, en marge de la tempête qui a balayé le pays, les pompiers sont intervenus en fin d’après-midi à de nombreuses reprises pour des pluies diluviennes qui ont causé un certain nombre d’inondations.

«La région de Ghislenghien a particulièrement été touchée et les services de secours ont dû placer des sacs de sable devant certaines habitations dont la rue était en pente. Dans d’autres villes du secteur, aucune goutte de pluie n’est tombée! Pour le reste, les interventions de cet après-midi consistent essentiellement en l’enlèvement de câbles, de tous types, tombés sur les routes. On est aussi intervenu pour diverses couvertures de toitures. On est au-delà des 200 interventions dans la zone», indiquait-on vers 17h30 au dispatching des pompiers de Wallonie picarde.

Dans la région de Mouscron, plus aucune intervention concernant les dégâts tempête n’a été requise ce mercredi après-midi. On ne déplore aucun blessé.

Dans le Brabant wallon, les sapeurs tubiziens comptabilisaient en matinée une quinzaine d’interventions et leurs collègues jodoignois une dizaine. Les pompiers de Wavre travaillaient pour leur part au tronçonnage de dizaines d’arbres obstruant des voiries, parfois complètement, ou ayant occasionné d’importants dégâts à des habitations, notamment.

L’aéroport de Bruxelles-National à Zaventem ne semble pas avoir subi de dégâts.

En Flandre, les services des sapeurs-pompiers de la zone ouest du Brabant flamand ont reçu plus de 70 appels. Les corps de pompiers du Limbourg ont enregistré mercredi matin quelque 250 appels. Les zones les plus touchées se situent dans le Sud-Limbourg, notamment Tongres et Saint-Trond.

En province d’Anvers, la région de Malines a reçu 45 appels. À Anvers même, le nombre de demandes s’est limité à 15. Une trentaine d’appels ont été traités dans la zone Rand (nord et est d’Anvers), une vingtaine en Campine et 25 pour la zone Taxandria (dans la région de Turnhout). Le barrage des quais de l’Escaut a été fermé mercredi midi et il le restera en principe jusqu’à jeudi. Les parcs ne sont pas accessibles, mais le zoo d’Anvers est resté ouvert.

Marées importantes à la côte mercredi après-midi

En raison de la marée haute importante à la côte, mercredi après-midi à Ostende, la promenade sur les jetées sont déconseillées, prévient l’Institut royal météorologique. Des précipitations abondantes sont par ailleurs attendues en provinces de Namur et de Luxembourg jusqu’à jeudi soir.

Les deux provinces sont classées en code jaune par l’IRM. On y attend soit des fortes averses, soit des pluies continues et abondantes. Ces conditions météorologiques peuvent donner lieu à des problèmes locaux causés par l’eau dans des régions qui y sont déjà sensibles.

Le vent sera assez fort d’ouest à sud-ouest, et le long du littoral fort à très fort avec des rafales de 70 à 90 km/h. Il diminuera temporairement cette nuit puis repassera entre le sud et le sud-ouest. Nouvelle augmentation du vent jeudi avec des pointes de 80 km/h le long du littoral. Le vent repassera à l’ouest.

L’IRM prévoit également des marées importantes dans les zones de l’Escaut sensibles aux marées. Il vaut mieux éviter les quais.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent