Publié le Vendredi 5 Janvier 2018 à

Régions > Mons > Actualité

Carnage au Cora d'Hornu pour le premier jour des soldes

G.H.

Une personne blessée et ensanglantée suite à une bousculade et un présentoir de galettes des rois renversé, le premier jour des soldes a fait des dégâts au cora d’Hornu. Et tout cela pour quelques télés à -50 %…


Du sang au milieu des galettes des rois.

Fred Patty.

Du sang au milieu des galettes des rois.

Aux alentours de 8h15 ce mercredi, plusieurs centaines de personnes attendaient impatiemment l’ouverture des portes du Cora d’Hornu pour le début de la période des soldes. Attirés par des promotions intéressantes sur seulement quelques articles, les quidams se sont ensuite précipités à l’intérieur du magasin lorsqu’il a ouvert 15 minutes plus tard.

Une grosse bousculade s’en est suivie, sous les yeux ébahis et choqués du photographe montois Frédéric Patty : « Dès le top départ, tout s’est enchaîné très vite. Les gens voulaient absolument obtenir l’une des trois télés à -50 % et se sont bousculés », raconte le témoin. « Ensuite, j’ai vu la table des galettes des rois valser par terre mais aussi un gars qui pissait le sang, il y en avait partout ! » Frédéric Patty a posté sur son mur facebook ces faits qui l’interpellent. « Tout ça pour des soldes… En même temps, afficher qu’il n’y a que très peu d’articles disponibles qui sont en promotion, c’est un peu du show organisé par le magasin et en l’occurrence, c’est plutôt un horror show… »

Du côté de la direction du Cora d’Hornu, on confirme les incidents de ce mercredi matin : « Une personne a été blessée et a été emmenée à l’hôpital après avoir été prise en charge par nos soins. Elle en est sortie peu de temps après », souligne Luc Janssens, son gérant, à nos confrères de la RTBF. La question soulevée par Frédéric Patty mérite d’être soulevée. Fallait-il afficher qu’il n’y avait que très peu d’articles disponibles en promotion ? Il est vrai que dans son folder promotionnel, le magasin indique clairement le nombre d’articles promotionnels disponibles. Seulement quelques télés étaient proposées à – 40 ou – 50 % par l’enseigne d’Hornu. «  On préfère être clair quant au nombre d’articles réellement présents », répond Luc Janssens, le gérant du Cora d’Hornu à la RTBF. « Ce sont des articles que nous déstockons et ça permet aux clients d’avoir un repère. On s’attendait à ce qu’il y ait une cohue, mais pas ce genre de débordements. »

La direction précise enfin qu’elle n’avait jamais connu ce genre de débordements auparavant. Le Cora d’Hornu assure ensuite : « Nous prévoyons d’encore renforcer le nombre de gardiens disponibles ces jours-ci pour éviter tout autre débordement. »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent