Publié le Mardi 9 Janvier 2018 à

Sports > Athlétisme

Marieke Vervoort arrive au bout de son combat contre la maladie et envisage l'euthanasie: «Le plus difficile est de choisir une date»

Belga

Marieke Vervoort envisage de recourir à l’euthanasie. L’athlète paralympique est tellement affaiblie, physiquement et mentalement, par son combat contre la maladie qu’elle songe de plus en plus concrètement à l’euthanasie, a-t-elle déclaré mardi à la chaîne de radio Joe. « Le plus difficile est de choisir une date », dit-elle.

Capture Facebook

Marieke Vervoort, 38 ans, souffre d’une tétraplégie progressive, une maladie dégénérative rare qui paralyse les jambes qui lui avait été diagnostiquée lorsqu’elle avait 14 ans. Son état a empiré ces derniers temps. « Ma vue s’est détériorée, tout comme l’usage de mes mains », a expliqué ’Wielemie’. « Je perds souvent connaissance et la douleur me fait tellement souffrir qu’on m’entend pleurer au coin de la rue. C’est parfois inimaginable ».

La championne paralympique songe de plus en plus à l’euthanasie pour abréger ses souffrances. « Nous nous occupons de nouveau des formalités. Il faut renouveler les papiers tous les cinq ans. J’ai déjà vu trois docteurs. Je dois encore voir un psychiatre et ce sera en ordre. Le plus difficile viendra ensuite : choisir une date. Mais je n’en peux vraiment plus, je ne peux plus supporter cela ».

Championne du monde de paratriahtlon en 2006, Marieke Vervoort a décroché la médaille d’or du 100 m en fauteuil roulant et l’argent du 200 m aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012.

La double Sportive Paralympique belge de l’année (2014 et 2015) a mis un terme à sa carrière après les Jeux Paralympiques de Rio de Janeiro 2016, où elle a remporté deux nouvelles médailles, en argent sur 400m et en bronze sur 100m.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent