Publié le Mardi 9 Janvier 2018 à

Régions > Namur > Actualité

Wépion: collision en chaîne entre 5 véhicules

B. M.

Les freins d’un véhicule n’ont pas répondu, déclenchant une réaction en chaîne qui a impacté quatres autres véhicules, chaussée de Dinant.

B.M.

Ce mardi, en début en soirée, un véhicule a fortement freiné peu après la Boulangerie Baivier, chaussée de Dinant à Wépion. Les conducteurs derrière celui-ci ont donc eu la même réaction. Malheureusement, André n’a pas pu. «  Quand j’ai appuyé sur ma pédale de freins, ils n’ont pas répondu  », explique-t-il. Résultat : il perd le contrôle de son véhicule. Il percute une Volkswagen break et déclenche une réaction en chaîne, impactant deux autres véhicules. Il va ensuite termine sa course contre une cinquième voiture, garée le long de la chaussée.

Le break, premier véhicule touché, sera probablement déclassé. L’arrière de la voiture est très amoché et les deux airbags se sont déclenchés.

Ensuite, juste devant celle-ci, une Audi grise immatriculée en France. À l’intérieur, Rabia, sa fille accompagnée de son bébé de seulement deux mois. «  Nous avons eu très peur  », raconte Rabia, qui vient de Givet, près de la frontière. «  Ma fille a vraiment crié, mais heureusement le bébé n’a apparemment rien eu  ». Ils ont tout de même été tous les deux emmenés à l’hôpital par précaution. Rabia, elle, souffre très légèrement du bras, mais «  ce n’est rien  », dit-elle.

Geoffroy avait lui garé sa voiture devant sa maison, chaussée de Dinant. «  Je suis sorti de chez moi quand j’ai entendu le premier choc, puis les voitures se sont toutes rentrées les unes dans les autres ». C’est en heurtant son véhicule qu’André a pu terminer sa course.

Le cinquième véhicule a lui pu repartir sans trop de dommages.

La police s’est rapidement rendue sur les lieux, mais n’a pas pu non plus expliquer la raison de ces freinages soudains. « Il y a toujours beaucoup de trafic sur la chaussée », explique Geoffroy. « Il suffit de peu de chose ». Comme des freins qui ne répondent plus.

Au final, beaucoup de peur, de gros dégâts matériels (deux des cinq véhicules devraient être déclassés), mais aucun blessé.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent