Publié le Mercredi 10 Janvier 2018 à

Régions > Mons > Actualité

Les enfants montois ont accueilli de jeunes réfugiés (vidéo)

N.Z.

Le conseil communal des enfants, avec les jeunes réfugiés.

N.Z.

Le conseil communal des enfants, avec les jeunes réfugiés.

Ce mercredi après-midi, des enfants montois ont accueilli dans leur ville une dizaine de jeunes migrants du centre Fedasil de Morlanwelz. Cette rencontre fait partie des activités du conseil communal des enfants, qui permet à une quarantaine de jeunes, âgés de 9 à 12 ans, de s’impliquer dans la vie de leur commune.

Dans une salle de l’hôtel de ville, des Montois de 5 e  et 6 e  primaires attendent que leurs invités arrivent. Pour patienter, ils se remémorent la visite qu’ils ont faite au centre Fedasil, et durant laquelle ils ont pu découvrir les conditions de vie de ses résidents. À présent, c’est leur tour d’être visités par une dizaine d’enfants du centre. Quand ceux-ci arrivent enfin, les Montois s’empressent d’accueillir les jeunes réfugiés et d’engager la conversation à coup de «  tu te souviens de moi  ? », faisant référence à leur visite à Morlanwelz, ou encore de «  regarde la BD qu’on a faite  ! ». Parmi les activités préparatoires à cette rencontre, le groupe a en effet préparé des planches de BD, sur le thème de la différence. Par exemple, une courte histoire dans laquelle le dragon de Mons rencontre un dragon venu d’ailleurs.

Les enfants du centre Fedasil, un peu plus jeunes que leurs hôtes, apprennent le français. Si certains sont capables de tenir une petite conversation, d’autres ne peuvent nommer que quelques objets, qu’ils pointent, souriant, sur les planches de BD. Après des discussions libres, tous les enfants ont chargé, ensemble, les camionnettes de Fedasil avec des cadeaux et objets collectés par les jeunes Montois : couvertures, livres… Une petite voix lance : «  on a trié ma chambre pour leur donner ce qu’ils ont besoin, plus que nous : des couvertures, du linge propre…  » La suite du programme a emmené tout ce petit monde à l’étage, dans le salon gothique, où le conseil communal des enfants s’est relayé pour lire une lettre écrite avec l’aide de leur animatrice, Valérie Bernard. Le discours s’est achevé par une photo, avant que le groupe n’entame, vers 15h, un circuit dans le centre-ville, qui a permis d’admirer, entre autres, le tricot- graffiti recouvrant le mobilier urbain. L’après-midi devait s’achever par un goûter, avant que les jeunes visiteurs ne rentrent à Morlanwelz.

Catherine Houdart, échevine de l’éducation et de la jeunesse, s’est dite émue et fière de cette délégation : «  Ils travaillent depuis des mois sur cette démarche citoyenne. Et la solidarité n’est pas un vain mot dans la bouche des enfants.  »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent