Publié le Mercredi 10 Janvier 2018 à

Régions > Namur > Actualité

Namur: Prévot et ses échevins dansent pour la nouvelle année

C.H.

La Ville de Namur a connu une cérémonie des vœux (gentiment) décalée, cette année : le bourgmestre s’est amusé à introduire son visage et celui de ses échevins dans deux clips musicaux, pour souhaiter une bonne année de façon originale au personnel communal.


Gavroy, Scailquin, Prévot, Gennart et Barzin sur «
Celebration
».

JibJab

Gavroy, Scailquin, Prévot, Gennart et Barzin sur « Celebration ».


Un Baudouin Sohier bondissant.

JibJab

Un Baudouin Sohier bondissant.


Patricia Grandchamps, aussi sur Happy.

JibJab

Patricia Grandchamps, aussi sur Happy.

Maxime Prévot présentait, ce mercredi, ses vœux de bonne année au personnel de la Ville de Namur.

Mais avant son discours, le bourgmestre a voulu détendre son discours avec deux petites vidéos… qui ont beaucoup plu aux employés communaux.

Maxime Prévot s’est amusé à réalisé une surprise au personnel communal.

Utilisant la plateforme JibJab, Maxime Prévot a intégré sa tête et celle de ses échevins dans deux clips musicaux : « Happy » de Pharrel Williams et « Celebration » de Kool and the Gang. Anne Barzin en robe bleue, Stéphanie Scailquin en robe rose, Arnaud Gavroy en play-boy des dance-floor ou encore le bourgmestre en bad-boy en blouson de cuir… Les deux vidéos sont à découvrir ici (pour Happy) et ici (pour Celebration). On attend maintenant de voir les élus namurois refaire ça… en vrai.

Pour le discours lui-même, Maxime Prévot a commencé en faisant référence aux élections de l’automne prochain. «  C’est la sixième année que j’ai le plaisir de m’adresser à vous en ces circonstances, et j’espère que ce ne sera pas la dernière  ».

La réception, qui se faisait comme d’habitude au théâtre de Namur, a permis au bourgmestre de faire un premier bilan. «  L’année 2017 aura été riche en étapes franchies vers le redéploiement de notre ville. Les chantiers sont nombreux et le renouveau du Grognon et sa passerelle cyclo-piétonne en sont certainement les plus beaux et visibles exemples. Beaucoup de bâtiments auront été restaurés, beaucoup d’événements auront été accueillis sur notre territoire, beaucoup d’écoute aura été offerte aux Namurois, avec des actes et des solutions à la clé, face à leurs problèmes de mobilité, de propreté et de sécurité.  »

Tanguy Auspert, sur «
Happy
».

Bernard Guillite n’y a pas échappé non plus.

Le discours a ensuite été l’occasion pour Maxime Prévot de rappeler les dossiers principaux de 2018, sans avancer de grande surprise : lancement du chantier des Casernes, poursuite du dossier du téléphérique, démolition de la crèche des Petits Pouyons puis rénovation de la place Maurice Servais… On apprendra quand même que, cette fois, la construction du nouveau Palais de Justice devrait débuter, mais aussi que le dossier du centre commercial du parc Léopold devrait faire « des progrès. »

Mais le plus intéressant dans le discours de Maxime Prévot était peut-être sa fin. Très inspiré, le mayeur cdH s’est fait poète, tout en truffant son texte de références aux décès de Johnny et France Gall. «  Dites « oui » au bonheur ; dites « non » à la mauvaise humeur ; dites « oui » à l’avenir ; dites « j’ai compris » aux erreurs ; dites « plus jamais » aux jugements de valeurs ; dites « pardon » à la peine et « bye bye » à la haine ; dites « oui » à l’humour et encore plus à l’amour ; dites « restes là » à l’envie, à l’envie d’avoir envie ; dites « que je t’aime » à Namur ; ne dites pas « résiste » au plaisir et dites « viens je t’emmène » à la vie !  »

Et on n’a pas changé un seul mot !

Casquette verte pour le président du CPAS, l’Ecolo Philippe Noël.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent