Publié le Mercredi 10 Janvier 2018 à

Actualité > Faits divers

Un adolescent victime de punitions violentes et humiliantes infligées par ses parents

Belga

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné mercredi une habitante de Tubize, née en 1982, à une peine de probation autonome de deux ans et à une amende de 300 euros. L’ex-mari de la prévenue, qui vit aujourd’hui en France, écope de six mois d’emprisonnement et de 300 euros d’amende, le tout assorti d’un sursis également.

Lehtikuva / Reporters

Ils sont les parents d’un adolescent né en 2004, qui a été sérieusement maltraité. Les punitions que subissait le garçon chez lui étaient violentes: coups de poing, cordon électrique utilisé comme un fouet, piments sur le corps et cheveux tondus de force.

C’est un professeur de gymnastique de l’adolescent, après avoir reçu des confidences, qui a alerté les autorités. Le médecin qui a examiné la victime a découvert des lésions un peu partout sur son corps, laissant penser à des coups appuyés portés avec un objet contondant.

En mars 2017, alors qu’il avait voulu échapper à une énième punition, le garçon a été tondu de force par sa mère, afin de l’humilier. La femme utilisait en outre un câble de chargeur de GSM pour le fouetter.

Sur le banc des prévenus du tribunal correctionnel, la mère de famille ne niait pas ces mauvais traitements. Elle a expliqué qu’elle avait été éduquée «à la dure» en Afrique, et qu’elle pensait «que ça marchait comme ça». Mais elle était manifestement dépassée et se montrait de plus en plus violente, sans résultat.

Les enquêteurs qui ont recueilli ses aveux l’ont orientée vers des services spécialisés dont elle ignorait l’existence, et elle a indiqué à l’audience y avoir trouvé des conseils utiles.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent