Publié le Jeudi 11 Janvier 2018 à

Régions > Centre > Actualité

Après une réunion de famille lors de laquelle les langues se sont déliées, les accusations s'accumulent contre le militaire pervers: «Coucou, tu es seule? Tu es mignonne»

Rédaction en ligne

Christian, le militaire de Pont-à-Celles âgé d’une quarantaine d’années, sur qui pèsent de lourds soupçons de pédophilie, a été privé de liberté mardi soir. Il passera dès ce jeudi devant le juge d’instruction de Charleroi, qui pourrait lui délivrer un mandat d’arrêt.


La zone de police des Trieux ne traine pas avec Christian

D.R.

La zone de police des Trieux ne traine pas avec Christian

La zone de police des Trieux (Courcelles, Fontaine-l’Evêque) ne traîne pas dans ce dossier qui prend des tournures d’attentats à la pudeur, de pédopornographie et de harcèlements sexuels sur mineurs.

Après la plainte déposée dimanche soir, une perquisition a été menée mardi peu après 18 heures, au domicile du suspect à Pont-à-Celles. L’intéressé a été emmené au poste, « menottes aux poings », pour s’expliquer. Juste avant (dans l’après-midi de mardi), sa belle-fille (qui avait 13 ans à l’époque) a été entendue par une équipe spécialisée de la police des Trieux.

L’adolescente, aujourd’hui âgée de 16 ans, qui n’est pas à la base de la plainte et qui n’avait jamais osé se plaindre des agissements de son beau-père, aurait confirmé certains faits, dénoncés à la police par sa famille quelques jours plus tôt.

Filmée nue à son insu, SMS, plan à trois, avances…

Christian, un beau-père dont le profil pervers est apparu aux yeux de l’entourage, à l’occasion d’un repas de famille la semaine dernière, auquel ne participaient ni le militaire ni sa compagne ni sa belle-fille. En une soirée, remplie de révélations, la famille a eu l’impression de découvrir la face cachée de Christian. Le militaire sympa, au casier judiciaire vierge, serait un malade, un pervers sexuel.

L’intéressé doit être entendu ce jeudi par le juge d’instruction de Charleroi.

Toutes nos informations sont à retrouver dans nos éditions digitales.

+ Nous nous sommes penchés sur les statistiques de la police dans ces matières avec un focus, quand cela était possible, sur les faits visant des mineurs d’âge. La plupart de ces infractions sont à la hausse dans notre pays…

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent