Publié le Jeudi 11 Janvier 2018 à

Régions > Mons > Actualité

Mons: Lionel Bonjean, élu MR, démissionne suite à nos révélations

Rédaction en ligne

La réaction du MR montois ne s’est pas fait attendre suite à nos révélations parues dans notre édition de ce jeudi matin. Lionel Bonjean ne veut pas entraver le MR et démissionne du conseil communal. Directeur de Hainaut Développement, il a touché pendant des années une rémunération supplémentaire mensuelle de 800 euros au sein d’une asbl paraprovinciale située dans les mêmes locaux. Il était en même temps administrateur délégué et responsable de projets au sein de cette association.

Photo E. G.

C’est peu après 9 h 30 ce jeudi matin que le communiqué du MR montois est sorti, un communiqué envoyé par le chef de groupe Georges-Louis Bouchez. Il est vrai que le libéral montois avait réagi très vivement suite aux révélations faites au sujet de Pascal Lafosse. Georges-Louis Bouchez a donc pris une décision rapide.

« Lionel est mon ami et le restera indéfiniment. Les questions soulevées par le quotidien « La Province » de ce jour n’ont pas manqué d’interpeller le groupe MR au conseil communal. Lionel Bonjean a fait preuve de la plus grande transparence en nous présentant toute la réalité. Celle-ci laisse apparaître qu’aucune illégalité, ni irrégularité n’ont été commises dans son chef. Il n’est pas question non plus de rémunération indécente ou de privilège.

Nous sommes plutôt ici face à un mode de fonctionnement de la province de Hainaut qui doit être revu afin d’être plus compréhensible pour l’opinion publique et plus en phase avec les standards de bonne gestion. L’institution provinciale doit revoir son organisation dans sa globalité sous peine d’être confrontée à d’autres problèmes dans un futur proche. Ce propos est attesté par le fait que de nombreuses autres personnes sont concernées par l’article de presse.

Néanmoins, le contexte politique et le trouble que ces informations pourraient créer dans le public ont amené Lionel Bonjean à prendre une décision courageuse en démissionnant du conseil communal avec effet immédiat. Contrairement à d’autres qui ont commis de véritables manquements, il ne continuera pas à siéger comme si de rien n’était.

En agissant de la sorte, Lionel ne veut pas que le MR ou le projet « Mons en mieux ! » dans lequel il était engagé ne puissent souffrir de la moindre critique. Notre groupe a fait de la bonne gouvernance sa marque de fabrique et nos actes correspondent à nos paroles avec une décision intervenant quelques minutes après la divulgation d’informations pouvant susciter des doutes dans l’opinion publique.

À titre plus personnel, je sais que Lionel fait également cela pour que je ne puisse pas être attaqué à travers lui. Cela démontre sa conviction dans notre projet mais aussi sa réelle amitié qui l’a amené à me soutenir depuis mes premiers pas en politique. Je n’oublierai pas ce geste. »

De son côté, Lionel Bonjean explique une nouvelle fois que tout a été fait en toute légalité et en toute transparence et précise également  :

« Il m’apparait cependant évident que la campagne de dénigrement dont je suis victime aujourd’hui n’a pour seul objectif que de tenter d’atteindre le groupe MR et son chef de file.

Profondément attaché à ma famille politique, aux valeurs qu’elle défend et aux projets qu’elle porte, je ne souhaite nullement être un frein à ce combat mené par mes collègues.

Il m’importe également de protéger mes proches de cette violence qui entoure aujourd’hui le débat politique montois.

Pour ces raisons, j’ai décidé de mettre un terme dès à présent à mon mandat de conseiller communal de la Ville de Mons. »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent