Publié le Jeudi 11 Janvier 2018 à

Régions > Tournai > Actualité

Le «Taser» testé par la police de Leuze-Belœil (+vidéo)

Rédaction en ligne

Les agents de police à Leuze et à Belœil seront bientôt autorisés à porter un Taser… et à en faire usage, en cas de force majeure. Un énorme changement en matière d’équipement et d’intervention pour ces policiers. Le commissaire, David Deladrier, est ravi de participer à cette expérience pilote.


Le Taser immobilise mais ne blesse pas. Sa portée est de 5 m. Son utilisation coûte toutefois cher.

B.L.

Le Taser immobilise mais ne blesse pas. Sa portée est de 5 m. Son utilisation coûte toutefois cher.

«  Le Taser permettra de combler un vide entre la matraque et l’arme à feu  », se réjouit le chef de la police de Leuze-Belœil, le commissaire David Deladrier. Sa zone de police fait désormais partie de celles autorisées à utiliser un Taser (pistolet à impulsion électrique). Elles sont quatorze seulement, dans l’ensemble du pays, à y être habilitées. «  Il s’agit d’une expérience pilote menée sur une période de six mois  », précise le chef de zone. «  Le ministre évaluera ensuite s’il convient de poursuivre dans cette voie ou non  ».

Le test en vidéo

Découvrez en quoi c’est une bonne alternative à la matraque et à l’arme à feu

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent