Publié le Jeudi 11 Janvier 2018 à

Régions > Luxembourg > Actualité

Insultes, crachats, coups de klaxon, comportements dangereux : le harcèlement quotidien d'un cycliste entre Etalle et Arlon

Rédaction en ligne

Michel Gusbin, 50 ans, est professeur dans une école à Arlon. Grand sportif, adepte du triathlon, il se rend au travail pratiquement tous les jours à vélo, et ce depuis 17 ans. Mais d’Etalle à Arlon, son trajet n’a rien d’un parcours de santé. L’état parfois déplorable des pistes cyclables l’oblige à rouler sur la route. C’est là que commencent les problèmes : frôlé par les voitures, insulté, intimidé et même poussé au fossé, rien ne lui est épargné. Père de famille, il craint pour sa vie. D’autant que les choses vont sans cesse en empirant.


Entre Etalle et Arlon en vélo, pas un parcours de santé.

R.G.

Entre Etalle et Arlon en vélo, pas un parcours de santé.

Michel Gusbin, un enseignant de 50 ans, grand sportif (il pratique le triathlon), relie tous les jours à vélo Etalle à Arlon, où il travaille. Et idem en sens inverse, après journée. Un trajet d’une quinzaine de kilomètres qui n’a rien d’une partie de plaisir, à en croire ce père de famille. «Tous les jours, je sais que je mets ma vie en danger».

> Un témoignage édifiant !

> Les photos de la piste cyclable : on comprend mieux pourquoi il roule sur la chaussée

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent