Publié le Jeudi 11 Janvier 2018 à

Actualité > Monde

«Vous avez appris à vous brosser les dents, nous avons appris à avoir des relations sexuelles»: le récit effrayant d'une femme ayant grandi dans une secte obscène (photos)

Rédaction en ligne

Le témoignage de Dawn Watson sur la secte « Les enfants de Dieu » est tout simplement effarant. Elle qui a été élevée dans un culte sexuel dont elle a pu s’échapper à ses 13 ans.

Capture dailymail.co.uk

Parler pour encourager d’autres victimes à se manifester. Voilà pourquoi Dawn Watson a aujourd’hui le courage de s’exprimer sur le drame de sa vie. S’exprimer sur l’horreur qu’elle a vécu alors qu’elle n’était qu’une petite fille. Cette Brésilienne, âgée aujourd’hui de 29 ans, a grandi dans le culte sexuel de la tristement célèbre secte « Les Enfants de Dieu », aujourd’hui connu sous le nom « Famille Internationale ». Une secte dont elle avait réussi à s’échapper à ses 13 ans.

Dans sa jeunesse, qu’elle a entièrement passée chez « Les enfants de Dieu », Dawn a rapidement été confronté au sujet de la sexualité. « Nous avons appris que Dieu est amour. Et la manière d’exprimer l’amour de Dieu, c’est la sexualité. Je n’ai jamais rien appris de différent… », comme le relate le Dailymail. Pendant sa période dans la secte, alors qu’elle n’est pourtant qu’une enfant, Dawn apprend à avoir des relations sexuelles. Mais ce n’est pas tout ! Elle est également forcée d’accomplir des actes sexuels sur des « oncles » et est exposée, comme d’autres jeunes, à des images de femmes nues clouées sur des crucifix. Un endoctrinement qui s’est fait dès son plus jeune âge pour la formater. « Lorsque vous étiez enfants et que vous avez appris à vous brosser les dents nous, nous avons appris à avoir des relations sexuelles… On nous disait : ‘C’est ce que vous devez faire, c’est comme ça’ ».

Dans cet enfer quotidien, Dawn parvient à trouver un semblant de réconfort auprès de son chien, Midnight. « C’était le plus mignon des chiens. Il avait une grande niche et je m’asseyais dedans pendant des heures. Je passais mon temps à le regarder et il semblait comprendre. Comprendre tout ce qui se passait… C’était une sorte de thérapie pour moi parce que je pouvais lui parler de n’importe quoi, je savais qu’il n’allait pas me juger. Qu’il n’allait pas me punir… »

Ce n’est qu’à l’âge de 13 ans que Dawn prend enfin la décision, difficile, de quitter la secte. « J’ai atteint un point dans ma vie où j’avais besoin de sortir. J’ai dit : ‘Vous savez quoi ? Si le monde extérieur est un endroit terrible, si Dieu va me juger et me tuer et que je vais en enfer, je m’en fiche’ et je suis parti. » Un départ qui n’est pas évident puisque la jeune femme laisse, alors, sa mère et son frère derrière elle. Elle passe alors plus de trois ans chez des ex-membres de la secte au Brésil. « Je suis passé de maison en maison, surtout des ex-membres. Ils m’acceptaient et je passais d’un endroit à l’autre. »

Mais alors qu’elle croit avoir tiré un trait sur l’horreur, Dawn est rattrapé par de vieux démons.« À 15 ans, j’ai été violée dans l’une des maisons où je logeais. C’était l’une des périodes les plus sombres de ma vie. C’est à ce moment-là que j’ai appelé ma mère et que j’ai appris qu’elle avait aussi trouvé la force de partir de la communauté. » Elle a enfin pu rentrer à la maison avec le sentiment de pouvoir recommencer et construire une nouvelle vie dans laquelle elle est, aujourd’hui, enseignante.

Complètement détruite à la suite de cette horrible jeunesse, la jeune femme a néanmoins mis du temps à guérir de cette blessure douloureuse. « Je pense que personne ne peut vraiment comprendre ce qu’est l’abus. À moins de l’avoir vécu elle-même. Et quand je parle d’abus, je parle de toutes ses formes. Abus sexuel, abus émotionnel et abus spirituel ».

Les Enfants de Dieu ont été fondés en 1968 par David Brandt Berg à Huntington, en Californie. En 1972, il y avait 130 communautés de membres dispersés à travers le monde, y compris au Brésil où Dawn a été élevé.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent