Publié le Vendredi 12 Janvier 2018 à

Régions > Luxembourg > Actualité

Suite au nouveau plan du TEC, leurs enfants vivent un véritable calvaire pour se rendre à l'école à Athus: «Ils sont pris en otage par le TEC!»

Rédaction en ligne

Dans le sud de la province de Luxembourg, plusieurs parents sont désabusés. En cause, le nouveau plan du réseau du TEC. Depuis le 1er janvier, une trentaine d’enfants de maternelle et primaire scolarisés dans l’enseignement spécialisé vivent un véritable calvaire pour se rendre à l’école tous les matins. Levés une heure plus tôt, ils doivent également patienter 30 minutes à la gare d’Athus. Du côté des parents, la résistance s’organise.


Une partie des parents concernés.

Syl.C.

Une partie des parents concernés.

Le 1erjanvier dernier, les TEC ont mis en application le nouveau plan du réseau concernant le sud de la province de Luxembourg. Ce nouveau plan de transport a fait disparaître trois lignes secondaires et en a subdivisé plusieurs. Une réforme du réseau pour augmenter la part de marché du transport en commun dans le milieu rural.

« Un véritable calvaire »

Oui mais voilà, cette modification du réseau est loin de satisfaire tout le monde. À Aubange par exemple, plusieurs parents dont les enfants sont scolarisés dans l’enseignement spécialisé à Arlon sont totalement désabusés. «  Une trentaine d’enfants âgés de 2 à 12 ans sont pris en otage par ces modifications  », explique Marianne Labenne, porte-parole des parents.

> « Il y a clairement un risque de déscolarisation » : explications et témoignages des parents en colère dans nos éditions digitales.

Contacté par téléphone, le TEC n’a jamais pris le soin de nous rappeler.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent