Publié le Vendredi 12 Janvier 2018 à

Fun > Télé

Mimie Mathy s'exprime sur le harcèlement sexuel «Moi, si on me met la main aux fesses, je mets la main aux couilles» (vidéo)

Rédaction en ligne

Invitée sur les ondes de la radio Europe 1, Mimie Mathy a donné son avis sur les problèmes de harcèlement sexuel dans le monde du cinéma.

Capture vidéo

Ce jeudi matin, dans l’émission Village Médias, l’héroïne de « Joséphine, ange gardien » s’est exprimé sur le sujet qui bouleverse actuellement le monde du cinéma. Un débat sur le harcèlement sexuel qui l’intéresse tout particulièrement.« Ça me touche parce qu’on a attendu je ne sais pas combien d’années avant de répandre ça. Je pense qu’on fait un amalgame en ce moment. Il y a des milieux où c’est très dur, la secrétaire qui est harcelée par son patron qui la menace de licenciement, c’est beaucoup plus dur que la jeune comédienne qui va voir Harvey Weinstein pour avoir un premier rôle à tout prix. »

Elle a ensuite tenté un peu d’humour pour détendre l’atmosphère. « Moi ça m’est arrivé, pas assez à mon goût, j’aurais bien aimé qu’on me mette plus la main aux fesses… Non, je rigole hein ! Olala je sens déjà toutes les féministes… Je rigole » explique Mimie Mathy avant de redevenir sérieuse. « Moi, si on me met la main aux fesses, je mets la main aux couilles (…) Je crois qu’il faut répondre et il faut savoir ce que l’on veut dans la vie. J’ai eu des propositions qui ne me plaisaient pas, j’ai dit : ‘Non merci’ et puis voilà !’ »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent