Publié le Jeudi 11 Janvier 2018 à

Régions > Charleroi > Actualité

Dossier: la guerre quotidienne du monde du fitness carolo

Jean-François Servais

Face à la concurrence de plus en plus rude et à la percée des salles de sport à bas prix, les patrons des salles de fitness de la région ne baissent pas les bras. La qualité des services reste au cœur de leurs priorités, avec des prix qu’il a fallu adapter, mais des frais de fonctionnement qui demeurent très conséquents.


De nombreux sportifs restent fidèles à leur salle en résistant à l’appel du «
low cost
».

K.F.

De nombreux sportifs restent fidèles à leur salle en résistant à l’appel du « low cost ».

Toutes les salles de fitness de la région n’ont pas résisté à la forte érosion du concept « low cost » proposé par de très grandes enseignes, qui n’ont pas hésité à multiplier les implantations et qui ont instauré des abonnements à prix « cassés » pour inciter le bon peuple carolo à faire du sport quand il en a envie. La politique de recrutement a été agressive et les formules alléchantes proposées ont amené une diminution de la fréquentation dans les salles de fitness les plus reconnues de la région.

> Pour les salles implantées depuis longtemps, le constat est clair. Roberto Pecora, du Fun Gym Center, nous explique la situation.

> Véritable service ou simple location de matériel ? Les modes de fonctionnement ont dû changer.

> Quel est votre avis sur le monde du Fitness carolo ?

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent