Publié le Vendredi 12 Janvier 2018 à

Sports > Cyclisme > Route

Hilaire Van der Schueren: «J'espère que Wanty-Groupe Gobert signera 20 victoires»

Rédaction en ligne

En 2017, Wanty-Groupe Gobert a décroché 12 victoires et récolté en plus 43 podiums. « Ce n’est pas mal mais nous devons mieux faire et surtout gagner davantage », a commenté le directeur sportif Hilaire Van der Schueren lors de la présentation de l’équipe vendredi à Benidorm, en Espagne.

News

L’année dernière, Wanty-Groupe Gobert a remporté 12 victoires, dont cinq par le jeune Français Guillaume Martin. En 2018, Van der Schueren veut se réjouir plus souvent et compte sur le nouveau venu Timothy Dupont. «  Un bon Timothy est synonyme de cinq à six victoires. Une année comme celle qu’il a connue en 2016, on ne connaît cela qu’une fois dans sa carrière. Mais si Timothy est de nouveau confiant et motivé, je le vois encore faire de grandes choses. J’espère que l’équipe obtiendra 20 victoires. Je sais c’est ambitieux, mais j’entame ma cinquième année en tant que directeur sportif. Je vois les progrès que nous faisons et nous avons de bons coureurs dans l’équipe. Cette attente n’est pas irréaliste  », a insisté Van der Schueren.

En 2017, une place dans le top 10 dans une course du printemps engendrait l’euphorie. Cette fois, la barre est placée plus haut. «  Nous ne devrons pas uniquement prendre part à l’attaque initiale. Je veux voir des garçons comme Backaert, Offredo et Van Keirsbulck figurer dans la finale d’une classique. Bien sûr, se mettre en évidence dans une grande course reste important, mais nous devons plus tenter notre chance dans les plus petites épreuves. Y aller à fond pour la victoire. »

L’année dernière, Wanty-Groupe Gobert a remporté le GP Samyn avec Guillaume Van Keirsbulck. «  Et c’était très beau. Cette saison, j’attends plus de lui et des autres coureurs de classiques. J’ai l’impression que les garçons se sont bien soignés cet hiver. J’espère que ça sera payant au printemps. »

Le Tour en toile de fond

Et puis bien sûr, il y a le Tour. «  J’ai toujours espéré que notre participation ne se limiterait pas à une seule fois. Je suis content que nous soyons là. Je rêve d’une victoire d’étape. Avec qui ? Cela m’est égal. Au sprint, Dupont peut vraiment finir dans les trois premiers. Bien sûr, il n’aura pas de train, mais deux coureurs ou quelque chose comme cela pour le soutenir. À lui alors d’accrocher un autre train, celui de Quick Step pour en nommer un. Il faut être intelligent dans un sprint et Timothy l’est. »

Guillaume Martin (24 ans) s’est classé 23e au classement final l’an dernier pour ses débuts. «  J’espère qu’il finira entre la 10e et la 15e place. Secrètement, je rêve même du top 10. Evidemment tout doit alors vraiment bien se passer.  »

Si Wanty-Groupe Gobert a déjà reçu une wildcard pour le Tour et le Dauphiné, il n’est pas fixé pour Paris-Roubaix. «  ASO prend la décision fin janvier. Je sais qu’il y a beaucoup de candidats et ce ne sera pas facile. Mais nous possédons vraiment une équipe pour cette course. »

Dix-huit équipes du WorldTour sont engagées d’office et sept équipes de Procontinentale reçoivent une invitation. «  Il y a déjà cinq équipes Procontinentales françaises, qui ont beaucoup de chances d’être retenues. Puis, vous avez trois équipes belges et je ne pense pas qu’elles auront toutes un billet. En plus, j’oublie l’équipe néerlandaise Roompot. La rumeur veut que vous devez payer ASO pour une wildcard. Il n’y a pas d’argent pour cela, on regarde l’équipe et ses performances  », a conclu Van der Schueren.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent