8

Univers > Foot > Foot belge > Division 1A > Anderlecht

Anderlecht: Hein Vanhaezebrouck veut convaincre Dendoncker de rester

À La Manga, Guillaume Raedts |

Publié le Samedi 13 Janvier 2018 à


©News

©News

Si le dossier Stanciu est en passe de se conclure, un autre pourrait rapidement être mis sur la table d’Herman Van Holsbeeck, celui de Leander Dendoncker. Anderlecht va tout tenter pour le conserver encore quelques mois.

Comme vous nous l’expliquions mercredi, Leander Dendoncker rêve d’un départ vers l’Angleterre ou l’Espagne dès ce mois de janvier. Le joueur de 22 ans n’a pas vraiment envie d’attendre la fin de la saison pour choisir sa nouvelle destination. Professionnel jusqu’au bout des ongles en toutes circonstances, le milieu de terrain reconverti en défenseur central par Hein Vanhaezebrouck n’a jamais été pris en défaut durant le stage à La Manga. D’ailleurs, lors des deux rencontres amicales contre Utrecht mercredi et Heerenveen jeudi, Dendoncker semblait jouer dans un fauteuil. Comme si un adulte évoluait avec des joueurs plus jeunes qui découvraient le monde du football professionnel, tant il était au-dessus du lot par rapport aux adversaires mais aussi à ses coéquipiers.

De quoi donner encore plus envie aux recruteurs de le débaucher. Ce qui n’est pas du tout du goût de Hein Vanhaezebrouck qui a, une nouvelle fois, lancé une opération de charme pour convaincre son poulain de rester quelques mois de plus à Anderlecht. « Dans la situation où nous sommes, avec les divers blessés, c’est clair, Leander doit rester chez nous », estime Hein Vanhaezebrouck. « Il le comprend mais il y a des gens autour de lui... Ce n’est pas facile. Mais c’est pourtant la meilleure solution. En restant à Anderlecht, il sera assuré d’être en Russie avec les Diables rouges et pourrait même y être titulaire. Il obtiendra ensuite un meilleur transfert l’été prochain. »

C’est le nouvel angle d’attaque du Sporting pour convaincre son protégé. « Il doit être conscient qu’il y a des intérêts de clubs mais ce n’est pas là qu’il doit aller. S’il continue de la sorte, il y aura des opportunités dans des formations d’un tout autre niveau durant l’été. Aujourd’hui, les clubs qui le courtisent sont mal classés dans leur championnat. Alors oui, il gagnera mieux sa vie mais il gagnera très bien sa vie dans le futur. Et après la Coupe du Monde, il aura un transfert dans un plus grand club. » L’argument fera-t-il mouche ? Réponse dans les prochains jours...