Publié le Samedi 13 Janvier 2018 à

Actualité > Monde

Le magasin londonien Harrods va déboulonner la statue de la princesse Diana (photos)

Afp

Le magasin de luxe londonien Harrods a annoncé samedi qu’il allait enlever une statue représentant la princesse Diana et son petit ami Dodi Al-Fayed érigée dans les lieux et la retourner à l’ancien propriétaire Mohamed Al-Fayed.

La sculpture de bronze, intitulée « Innocentes victimes », représente Lady Di dansant main dans la main et yeux dans les yeux avec Dodi, qui libèrent un oiseau déployant ses ailes. Elle a été commandée par le père de ce dernier, Mohamed Al Fayed, après la mort du couple dans un accident de voiture à Paris, le 31 août 1997.

Installée dans le magasin en 2005, elle était restée en place après la vente de Harrods à Qatar Holding, le bras fiancier du fonds souverain qatari Qatar Investment Authority.

Mais le directeur général du magasin, Michael Ward, a estimé que l’heure était venue de l’enlever, soulignant que les fils de Diana, William et Harry, avaient commandé leur propre statue en souvenir de leur mère. Celle-ci sera réalisée par le sculpteur Ian Rank-Broadley et devrait être inaugurée en 2019 dans les jardins de Kensington Palace, où vivait Lady Di à Londres.

« Nous sommes très fiers d’avoir joué notre rôle pour célébrer la vie de Diana, princesse de Galles, et Dodi Al-Fayed à Harrods, a commenté M. Ward dans un communiqué.

« Avec l’annonce d’une nouvelle statue commémorative officielle en l’honneur de Diana (…), nous pensons que le moment est venu de rendre ce mémorial à M. Al Fayed et d’inviter le public à lui rendre hommage au palais », a-t-il ajouté.

Harrods n’a pas précisé de date pour le retrait de la sculpture. En 2000, le magasin avait perdu son agrément de fournisseur attitré de la famille royale britannique, régulièrement accusée par Mohamed Al-Fayed d’avoir instigué la mort du couple.

Un porte-parole de la famille Al-Fayed a déclaré, dans le quotidien The Times, que celle-ci était « reconnaissante » que la statue ait été maintenue en place jusqu’ici. « Cela a permis à des millions de gens de rendre hommage à ces deux personnes remarquables et de se souvenir d’elles. Le moment est venu de les ramener à la maison », a-t-il ajouté.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent