Publié le Dimanche 14 Janvier 2018 à

Régions > Mons > Actualité

D3 amateurs: la RAAL s'excuse auprès des Francs Borains pour les incidents déplorables d'après-match

Rédaction en ligne

Les scènes honteuses qui ont émaillé l’après-match entre le RFB et La Louvière n’ont pas fini de faire parler d’elle. Les supporters de la RAAL ont également choqué l’équipe, le staff et les dirigeants du club qui ont tenu à s’excuser.


Une honte...

Eric Ghislain

Une honte...

Sur les réseaux sociaux, Toni Turi, le manager de la RAAL, fut le premier à réagir quelques heures après la rencontre : «  Un an de travail, d’efforts et de sacrifices pour monter un projet… et en arriver là… je suis sans voix, tellement déçu. Et que les coupables ne cherchent pas d’excuses  »

Salvatore Curaba, le président a suivi : «  Avec mon équipe, nous ressentons une grande tristesse. Nous sommes révoltés. Je pense toutefois que cet incident va renforcer la RAAL. Cet incident va renforcer les liens entre tous les vrais supporters. Nous allons devoir prendre des décisions courageuses. Il sera aussi important de ne pas mettre tous les supporters ultra dans le même sac. L’objectif premier sera d’identifier toutes les personnes qui ont envahi le terrain et ensuite de prendre des actions vis-à-vis d’elles. Aucune excuse possible. On est responsable de ses actes. Ces personnes n’ont plus rien à faire dans le stade  ».

Via un communiqué, la RAAL s’est excusée : «  À l’issue de la rencontre opposant le RFB à la RAAL La Louvière, de nouveaux incidents ont éclaté. La fête a tourné au cauchemar. Les faits sont inqualifiables et l’ensemble du club louviérois condamne fermement ces actes. Aujourd’hui, le club analyse la situation. Dans tous les cas, des sanctions et des mesures fortes seront prises. Des tels agissements n’ont pas de place dans le football et certainement pas dans notre projet. La Louvière présente ses plus sincères excuses aux Francs Borains, aux joueurs blessés, ainsi qu’à toutes les personnes choquées, qui étaient initialement venues passer une soirée conviviale pour, finalement, se retrouver dans un sinistre rendez-vous. Ce n’est pas ce football que la RAAL défend. Ce n’est pas le football que la RAAL prône. Nous n’en resterons pas là  ».

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent