Publié le Lundi 19 Septembre 2011 à

Régions > Liège > Actualité

Trooz: une pétition contre les molosses qui ont tué un petit bichon

Damien Malvetti

C’est un véritable mouvement de solidarité qui s’est créé ce lundi dans le petit village de Trooz suite à l’attaque dimanche après-midi d’un petit bichon par deux molosses. Les riverains ont lancé une pétition pour faire réagir les autorités communales.
Le petit bichon a été déchiqueté. PHOTO CH.CL.

Le petit bichon a été déchiqueté. PHOTO CH.CL.

Dimanche après-midi, alors qu’une habitante de la Grand’Rue à Trooz promenait son petit bichon blanc dans la rue Laurentpré, elle a été surprise par deux bergers d’anatolie en liberté qui sont arrivés au pas de course et qui se sont littéralement jetés sur le petit chien. Celui-ci a été transporté 20 mètres plus loin et déchiqueté par les deux molosses. Tout cela sous les yeux de se propriétaire et de ses deux filles, dont une âgée de 2 ans.

Depuis ce dimanche, c’est la stupeur dans le quartier. Les habitants craignent pour la sécurité de leurs animaux mais aussi de leurs enfants. Ainsi ce dimanche, une pétition a été lancée par une habitante.

“ Les chiens appartiennent à un site de démolition d’autos situé au bout de la rue Laurentpré, dans une impasse perpendiculaire ”, explique la pétition. “ Malheureusement, les chiens sont en liberté sur la propriété dont les clôtures sont inadaptées pour contenir des chiens de cette taille et de ce poids. De même, aucune mesure de sécurité n’a été prise pour empêcher les deux monstres de s’enfuir à leur guise. Le propriétaire habite Verviers et laisse, en son absence, les lieux aux mains de ces tueurs. Est-il vraiment nécessaire qu’un site de réparation de voiture soit défendu par deux tueurs? La solution est disproportionnée ”.

Et l’auteur de la pétition de poursuivre: “ Notre rue est journellement remplie d’enfants de tous âges jouant et s’amusant librement. La majorité des habitants possèdent des chiens qu’ils promènent sereinement en laisse le long de la Vesdre. Et maintenant, la sécurité est mise à mal par deux molosses. Cette race de chien est élevée en Turquie pour protéger les troupeaux et tuer les loups. Ils sont de plus en plus ramenés dans nos contrées, et si leur détention ne fait pas l’objet de restriction en Belgique, les Bergers d’anatolie sont interdits en Allemagne ”.

>Retrouvez plus d’infos ainsi que l’interview du propriétaire des deux bergers d’anatolie dans La Meuse Liège et Basse-Meuse de ce mardi.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent