Publié le Jeudi 29 Septembre 2011 à

Régions > Bruxelles > Sports

Le football coûte cher pour la famille Urfali

Rédaction en ligne

Le mois de septembre sollicite énormément le porte-feuille des parents. Pour les familles nombreuses, comme chez les Urfali, les sacrifices sont importants, mais le ballon rond reste un plaisir, tant pour les enfants que pour le papa.
La famille Urfali au grand complet au stade Chazal.

La famille Urfali au grand complet au stade Chazal.

Le mois de septembre sollicite énormément le porte-feuille des parents. Les fournitures scolaires sont très gourmandes, mais le football constitue également un gros investissement. Pour les familles nombreuses, comme chez les Urfali, les sacrifices sont importants, mais le ballon rond reste un plaisir, tant pour les enfants que pour le papa.

Dans la famille Urfali, le football tient une place très importante. Oktay, le père de famille, est un grand fan de Galatasaray qu’il suit assidûment via les chaînes payantes turques. Trois de ses fils, Nurettin, Ilyas et Emir Kan, pratiquent le sport-roi depuis leur plus jeune âge, à la RUSAS. Le petit dernier, deux ans, est encore trop jeune, mais il montre déjà quelques prédispositions balle au pied... Une passion, cependant, qui coûte cher. Dans le club schaerbeekois, une inscription revient à 350 euros par enfant, équipement compris. Multiplié par trois, faite le compte...

“ C’est une somme importante, d’autant que le quatrième devrait suivre ”, confirme le père de cette joyeuse fratrie.

“ Il n’y a pas de réduction pour les familles nombreuses, mais, par contre, on me permet de payer en plusieurs fois. Ce paiement échelonné permet de faire face car sans cela, ce serait quasiment impossible. ”

Retrouvez la suite de cette article et un comparatif des prix dans les cercles bruxellois et brabançons dans “ La Capitale ” d’aujourd’hui.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent