Publié le Dimanche 2 Octobre 2011 à

Régions > Verviers > Sports

P1: Eddy Lhoest assure la réception à Minerois depuis 6 ans

Patrick GODARD

Eddy Lhoest, l’ancien secrétaire et président de Minerois, très serviable, avait poliment refoulé de la réception de La Minerie un certain... Paul Topping.
Il enfile son veston rouge lorsque Minerois reçoit (Crédit: Lambert)

Il enfile son veston rouge lorsque Minerois reçoit (Crédit: Lambert)

Joueur, arbitre, enseignant en science économique émérite, œnologue hors pair, président du comité sportif du football amateur national, pensionné et “ réceptionniste ” à ses heures, le truculent Eddy Lhoest (68 ans) a plus d’une corde à son arc.

Doté d’un sens profond et poli de la formule, Eddy n’est certainement pas un inconnu dans le monde footballistique. Certains l’aperçoivent sur ou autour des terrains, d’autres dans un hémicycle à la Maison de Verre (où il débute un mandat de 4 ans comme président du comité sportif non-pro) au Heysel, mais aussi tous les 15 jours à la réception de l’Espoir Minerois. “ J’entame ma sixième année dans cette fonction. En fait, c’est depuis que La Minerie est en P1, car avant, on ne faisait pas spécialement de réception. J’avais accepté la mission, mais à mes conditions car je voulais que mon club reçoive correctement le trio arbitral ainsi que l’un ou l’autre membre du comité provincial. Et puis, je peux m’appuyer sur Vincent Braham.

Eddy enfile toujours son veston rouge, sort toujours une bonne bouteille de vin (N.D.L.R.: c’est un grand connaisseur) et accueille formidablement bien les gens, parfois même avec de la musique classique!

Sauf une personne. C’était Paul Topping. Nous avions été témoins de la scène il y a 2 ans. “ En effet, j’étais en quelque sorte un videur ”, nous expliquait le réceptionniste minier. “ Vous savez qu’il y a eu quelques anicroches entre Montegnée et La Minerie. J’avais été scandalisé car ils ne pouvaient nier l’évidence et nous ont même obligés de nous rendre 4 fois à Bruxelles! Ainsi, quand le président des Rats s’était présenté à notre réception, je lui avais montré l’affiche que j’y avais apposée sur le devant de la porte et je l’ai poliment refoulé en lui signifiant que nous n’avions rien pour lui étant donné que nous avions utilisé cet argent dans nos trajets...

Un moment mémorable, en effet!

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent