Publié le Mercredi 12 Octobre 2011 à

Régions > Mons > Actualité

Le bourgmestre de Quaregnon répond à vos questions

Rédaction en ligne

Notre série de dossiers politiques à un an des élections communales vous offre la possibilité d’interroger votre bourgmestre. Guy Roland répond ici aux questions des Quaregnonnais (dossier publié dans La Province du mardi 11 octobre).
Guy Roland lors de sa prestation de serment. (Ph. E.G.)

Guy Roland lors de sa prestation de serment. (Ph. E.G.)

>Mme Beauprez demande au bourgmestre comment il compte lutter contre les nombreuses nuisances occasionnées par les “ night-shops ” et autres établissements du même genre, et contre les courses-poursuites nocturnes de voitures. La réponse de Guy Roland:

>Les problèmes évoqués concernant les night-shops et la vente des boissons alcoolisées constituent des problématiques que la zone de police examine en ce moment dans le cadre d’une révision du règlement général de police applicable aux cinq communes concernées. Nous partageons l’idée que “ la nuit est faite pour dormir ” et que toute forme de commerce nocturne ne peut qu’entraîner des nuisances de rassemblements.

Néanmoins, il est bon de savoir que tout règlement communal ne peut que s’aligner sur les lois et règlements fédéraux et régionaux.

>La même citoyenne regrette l’absence de supermarché dans le centre de Quaregnon. Guy Roland:

Quant à l’implantation ou au maintien de grandes et moyennes surfaces dans la commune, il ne peut s’agir que d’initiatives privées que nous encourageons mais sur lesquelles nous n’avons aucune autorité.

Toutefois, il faut savoir que la navette communale prend en charge gratuitement et sur simple coup de fil les personnes âgées ou en difficulté pour leurs courses dans les différents commerces de notre entité. Le CPAS vient également de lancer un nouveau service à tarif social pour la location d’un véhicule pour personnes à mobilité réduite nécessitant un dispositif spécial d’embarquement et de débarquement.

>Pas assez de bancs rue du Village, poursuit MmeBeauprez, les gens s’assoient sur le seuil des commerces. Le bourgmestre:

>Pour ce qui concerne les bancs publics, quelques-uns ont été installés sur l’esplanade large du centre ville, lieu de rencontre et de convivialité d’ailleurs fort bien utilisé, à la satisfaction de tous. La configuration de la rue du Village ne se prête pas à une semblable installation de mobilier urbain.

Il reste cependant évident que les seuils et étalages des commerces doivent conserver leur fonction initiale.

>Enfin, quelques suggestions sur le partage de l’espace entre commerçants fixes et ambulants le jour du marché. Guy Roland:

>A propos du marché, après les épisodes de délocalisations nécessitées par la réfection de la Grand-place, le marché traditionnel de Quaregnon a retrouvé ses structures initiales. On y a seulement ajouté des critères de sécurité et d’espace.

Néanmoins, vos suggestions sont les bienvenues et seront communiquées à la Commission du marché.

>Mme Decostre pose des questions très précises sur divers problèmes de voiries. Le bourgmestre répond:

>Sur les marquages au sol effacés: On refait les marquages au sol selon une tournante liée à l’effacement naturel. Ce travail doit évidemment tenir compte des conditions climatiques. Il faut avouer que notre été très pluvieux ne fut pas particulièrement favorable à ces entretiens. Ceci explique la priorité accordée aux zones plus dangereuses.

>Sur la crèche de la rue Anseele (trottoir défoncé et déchets sauvages): Nous avons effectivement constaté la dégradation de plusieurs trottoirs, notamment devant des entrées carrossables. En l’occurrence, nous avons programmé la réfection de l’entrée cochère de la crèche en un matériau plus résistant au passage de voitures.

Les dépôts sauvages font l’objet d’un nettoyage régulier, hélas moins fréquent que les incivilités constatées et poursuivies continuellement. A titre indicatif, 936 amendes administratives ont été réclamées aux contrevenants sur base des rapports de notre agent constatateur et de la police.

>Sur le stationnement à la cité Astrid: A propos de la réfection des voiries à la Cité Astrid, la configuration des espaces a déterminé prioritairement le trottoir à 1,50m, d’autant plus que cette rénovation s’est inscrite dans le cadre de “ city relax ”, privilégiant les usagers faibles. D’autre part, la zone de stationnement des véhicules reste suffisante et n’entrave en aucune façon la circulation dans les deux sens.

>Sur le stationnement en zone bleue sur la Grand-place: Il est vrai que le stationnement en zone bleue a été prévu sur la Grand-place. Les panneaux initiaux, bien que réglementaires, sont apparus insuffisants et nous venons d’installer des panneaux de rappel. Depuis, des mesures d’avertissements et de redevances ont été prises et continueront à l’être. Nous sommes effectivement convaincus de la nécessité de fluidifier le stationnement sur la Grand-place essentiellement dans l’intérêt des riverains et des commerçants.

>M. Moulin se plaint du feu rouge au carrefour de la Faïencerie à Wasmuël. Mal réglé, il provoque des bouchons. Guy Roland:

>La circulation sur la N551 relève de la compétence du Service Public de Wallonie (anciennement MET) et échappe totalement à la gestion communale. Toutefois, nous avons à plusieurs reprises signalé aux responsables du service compétent les réelles difficultés de traversée de ce carrefour.

>M. Plume se plaint des inondations répétées dans le quartier de Monsville. Le bourgmestre:

>Effectivement depuis quelque temps, Quaregnon a connu plusieurs épisodes d’inondations, probablement liés à une profonde modification des structures routières et environnementales (axiale boraine…). A mon initiative, les spécialistes concernés que sont l’IDEA, le SPGE et la Province de Hainaut ont été réunis pour rechercher des remèdes, en présence des représentants des communes concernées et situées à l’amont de Quaregnon. C’est la Province de Hainaut qui a pris en charge les réflexions initiales par l’étude et l’analyse des principaux cours d’eau qui drainent notre commune. Des solutions sont envisagées à court terme, notamment la création de bassins d’orages (premier exemple, l’Elwasmes sur le territoire de Colfontaine. La Province de Hainaut vient d’en voter la réalisation).

Par ailleurs, un drainage et un curage approfondis du Rieu du Cœur ont déjà considérablement amélioré la situation.

>M. Cuisinier constate que la Grand-place fraîchement rénovée souffre déjà de quelques dégâts. Réaction de Guy Roland:

>La réfection de la Grand-place de Quaregnon répondait à plusieurs objectifs :

1) Sécurité : canaliser la circulation en réduisant la vitesse.

2) Créer une véritable place conviviale plutôt que le parking anarchique antérieur.

3) Donner à Quaregnon une image de référence avec un souci d’embellissement fleuri.

La plupart des objectifs sont atteints, il reste à rencontrer les conséquences de comportements d’incivilités. Des infos spécifiques ont été adressées aux riverains et commerçants appelant à leur collaboration concrète pour le maintien de la propreté à laquelle tout le monde aspire. L’alternative est simple : ou bien on se résigne à la médiocrité ou bien on fait le pari optimiste d’une prise de conscience collective et d’une responsabilité partagée pour un environnement que nous devons mériter ensemble.

>M. Cuisinier regrette également l’insécurité du parc Marius Cornez une fois le soir venu. Guy Roland:

>Au niveau de la zone de police boraine, pour lutter contre l’insécurité et le sentiment d’insécurité, les mesures sont prises dans le cadre d’un plan global applicable sur le territoire des cinq communes. Ce plan reprend en grande partie les inquiétudes exprimées. Plus particulièrement pour le parc Marius Cornez, la sécurisation sera assurée par une clôture complète inscrite au prochain budget. Cette clôture conditionne le service de gardiennage sollicité qui opère déjà sur plusieurs domaines de notre commune.

>M. Cuisinier s’étonne de la longueur et du coût des travaux autour du monument aux morts, pourquoi ne pas carrément en faire un neuf, suggère-t-il. Guy Roland:

>L’avenir du Monument aux Morts est actuellement en discussion avec la Région Wallonne et notamment avec la direction du Patrimoine. A ce jour, aucune décision définitive n’a été arrêtée, ce dossier reste à l’étude au sein du Ministère.

>Le citoyen doute de l’efficacité des gardiens de la paix. Guy Roland:

>Il convient de rappeler que leur rôle ne doit pas être confondu avec celui des policiers de proximité.

Quant à leur efficacité, quelques chiffres à titre d’exemple : en 6 mois de 2011, 271 rapports ont été transmis aux divers responsables. 80% concernent des dépôts sauvages et pour le reste, on enregistre des dégâts de voirie et de trottoirs, des dégradations et des problèmes de signalisation.

Je profite de l’occasion pour saluer ici le travail de nos gardiens de la paix. Sous un statut encore précaire, ils s’acquittent de la difficile mission de citoyens vigilants et proches malgré les attitudes parfois méprisantes de quelques insatisfaits chroniques, négatifs a priori et désespérément critiques.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent