Publié le Vendredi 14 Octobre 2011 à

Régions > Mons > Actualité

Lens: le bourgmestre répond à vos questions

Rédaction en ligne

A un an des élections communales d’octobre 2012, le bourgmestre de Lens Ghislain Moyart s’est livré au jeu des questions et réponses avec nos lecteurs. A noter que le bourgmestre ne se présentera plus lors du prochain scrutin, en raison de son âge, dit-il.
Le bourgmestre de Lens Ghislain Moyart ne sera plus candidat.

Le bourgmestre de Lens Ghislain Moyart ne sera plus candidat.

>Ghislain Moyart:Avant tout je souhaiterais vous exprimer ma surprise et mon étonnement de constater que les questions posées par les habitants de Lens se font dans l’anonymat, alors que dans les autres communes les intervenants indiquaient soit leur prénom, soit leur nom, soit les deux. Quelle signification faut-il donner à cette attitude ?

>Question:Comment se fait-il que dans le village de Montignies on voit très rarement les ouvriers communaux, alors que dans les autres villages de l’entité ils passent régulièrement ?

>La réponse du bourgmestre: “ “ Montignies-lez-Lens, comme les autres villages de l’entité, bénéficie du même traitement par les différents services communaux dont l’environnement qui est une de mes compétences. Durant l’année 2010 et quasi toute l’année 2011, la route provinciale a été en travaux (de la rue Long Pont à la Place Marcel Degauquier) ce qui a généré un accroissement des saletés (surtout de la boue) sur les chemins. Ce mardi la nouvelle brosse était au travail dans les rues de Montignies-lez-Lens. Je suis d’autant plus étonné de cette remarque que, vu les nombreuses activités ballantes qui se déroulent à la rue Basse, le service environnement veille à la propreté du terrain et de ses alentours.

>Question:Pourquoi refuse-t-on le droit à l’intégration sociale (article 60) alors que c’est un droit ? On ne doit pas mettre tout le monde dans le même sac... ”

>La réponse: L’intégration sociale via l’article 60, pour être activé doit répondre à différentes exigences sociales dont l’obligation de pouvoir bénéficier du revenu d’intégration sociale (R.I.S) et c’est le conseil du C.P.A.S. qui l’attribue. La personne à qui je pense ne percevait pas le R.I.S. donc il n’entrait pas dans les conditions de remise au travail par le C.P.A.S. En 2011 deux personnes on été remises au travail au moyen de l’article 60.

>Question:Pourquoi les ouvriers communaux actuellement engagés sont-ils pour la plupart de Lens ou de Cambron ? Quand on envoie des demandes d’emplois, pour toute réponse vous répondez que vous allez prendre un mécanicien. Or depuis, plusieurs ouvriers sont rentrés à la commune mais pas de mécanicien. Tout le monde n’est pas sur le même pied….

>La réponse:Depuis janvier 1977 l’entité de Lens comprend les villages de Bauffe, Cambron-Saint-Vincent, Lens, Lombise et Montignies-lez-Lens. Pour moi ce sont tous des Lensois avec des particularités en fonction du village d’où ils proviennent. Nous veillons à donner priorité aux Lensois (du grand Lens) sans a priori. Pour votre information j’ai effectué le relevé des mutations intervenues dans les services cette année :en janvier 2011 le service voirie a engagé un habitant de Bauffe pour une période de trois mois, il remplaçait un habitant de Montignies-lez-Lens engagé en 2010 pour un contrat à durée déterminée. Le contrat de la personne engagée en janvier 2011 n’ayant pas été renouvelé, c’est un autre habitant de Bauffe qui l’a remplacé en avril 2011.

- Le service environnement a engagé le 1er avril un habitant de Montignies-lez-Lens pour faucher les bords des routes, mais celui-ci a quitté le service le 30 avril ayant trouvé un travail ailleurs. Comme nous avons opté pour un fauchage tardif celui-ci n’a pas été remplacé.

- Il n’a jamais été dans nos intentions d’engager un mécanicien, c’est surtout un maçon qui était recherché. Celui-ci habitant Lens a commencé en septembre. ”

>Question: Attendez-vous de nouvelles inondations pour protéger les habitations potentiellement menacées ? Le Collège actuel avait pourtant annoncé que la commune allait placer des protections (ou glissières) devant les maisons exposées…

>La réponse:La semaine dernière Monsieur Léon-Henri Doem, échevin des travaux, m’a informé de son intention de procéder au placement des glissières fin octobre 2011. Je suis convaincu qu’il tiendra parole. ”

>Question: Dans de nombreux villages de la région, il existe une ou des salles calva. Pourquoi pas à Lens ?

>La réponse:Bauffe, Cambron-Saint-Vincent, Lombise et Montignies-lez-Lens possèdent une salle communautaire qui est mise à la disposition des associations qui en font la demande au Collège communal. Lens possède une salle plus grande qui est occupée presque chaque jour par des associations locales multiples et diverses.Si calva veut dire “ centre accueil local vie associative “, je pense que la salle de Lens répond à cette appellation. A noter que ces salles sont mises gratuitement à disposition des associations en fonction des disponibilités.

Si vous avez d’autres questions, vous pouvez me les adresser à l’administration communale. ”

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent