Publié le Dimanche 16 Octobre 2011 à

Actualité > Société

La drogue qui troue la peau

allison mazzoccato

Amputation, gangrène, trous dans la peau et les os, la drogue “Krokodil ” déferle sur l’Europe. Composée d’héroïne, de codéine, d’essence et de solvants de peinture, elle est considérée comme dévastatrice. Et elle est aux portes de la Belgique!
Un nouveau fléau qui ne rassure pas les spécialistes. archive n.l

Un nouveau fléau qui ne rassure pas les spécialistes. archive n.l

Sur internet, les images sont choquantes: des jambes ouvertes, des os rongés, les victimes sont nombreuses. “ Krokodil ” est une nouvelle drogue. Elle tire son nom de ses effets dévastateurs, comparables à des morsures.

Apparue en Russie, où elle compterait un million de consommateurs, elle gagne du terrain sur l’Europe et se répand actuellement en Allemagne, près de chez nous. Des effets 10 fois supérieurs à l’héroïne, à un coût trois fois moindre, un mélange de codéine, d’essence, de solvants: une vraie saleté!

Les effets sont particulièrement impressionnants: l’épiderme et les os du consommateur sont rongés, troués, gangrenés. L’amputation est souvent irrémédiable.

En outre, “ Krokodil ” pourrait être fatale dès sa première prise, dans certains cas. On ne laisserait à ses consommateurs que 3 ans à vivre.

À la section stupéfiants de la police judiciaire, on indique ne pas (encore) connaître ce nouveau fléau. “Mais d’une ville à l’autre, une drogue peut changer de nom, nous indique un membre de la PJ. Par contre, l’héroïne, la codéine et les solvants font partie des trois composants les plus régulièrement utilisés dans les drogues.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent