Publié le Mercredi 2 Novembre 2011 à

Régions > Mouscron > Actualité

Dottignies : la discothèque BK Club fait peur aux riverains

Y.C.

Une tentative de meurtre a eu lieu sur le parking du BK Club, situé boulevard d’Herseaux, le week-end dernier. Suite à un différend entre un couple et une tierce personne. Cette dernière a tenté d’écraser les deux autres au volant de sa voiture.
Les abords du BK Club ne sont pas de tout repos pour les riverains.

Les abords du BK Club ne sont pas de tout repos pour les riverains.

Pour les riverains, les nuisances et les problèmes ne sont pas nouveaux. Chaque week-end, la police est appelée par des riverains aux alentours de cette boîte.

Les faits sont particulièrement interpellant: une tentative de meurtre s’est produite sur le parking du BK Club, cette boîte de nuit située boulevard d’Herseaux. Un différent a tout d’abord opposé un couple et une tierce personne. Cette dernière a pris sa voiture afin d’essayer d’écraser les deux autres personnes.

Les problèmes de nuisances sont assez récurrents aux abords de ce lieu même si cela ne débouche pas toujours sur un événement de ce type. Heureusement d’ailleurs! Quoi qu’il en soit, les riverains ne dorment pas vraiment sur leurs deux oreilles. “ Ça fait beaucoup de bruit ”, raconte une riveraine. “ Je retrouve tous les week-ends des bouteilles dans mon jardin ”, ajoute un autre habitant proche. “ Tous les vendredis et samedis, des disputes éclatent ”, souligne-t-il. “ Nous appelons la police tous les week-ends ”, affirme-t-il. “ Nous avons déjà interpellé le bourgmestre. Il nous écoute mais apparemment, personne ne sait rien y faire.”

Le principal problème concerne le bruit des clients et pas la musique. “ Les patrons de café ne peuvent pas vendre de boissons alcoolisées à une personne qui est saoule. Alors pourquoi peut-on le faire dans ce genre d’endroit ”, se demande une riveraine. “ Lorsqu’ils en sortent, ils sont bourrés. Personne n’est très intelligent dans ces cas-là mais à 6h du matin encore moins. Du coup, cela engendre des bagarres et des disputes. ”

Au point donc que selon cette riveraine, la police est appelée chaque week-end pour ces nuisances. “ On ne dort plus les vendredis et les samedis. On ne sait pas ce qui peut arriver surtout lorsqu’on voit qu’on a essayé d’écraser quelqu’un ”, explique une riveraine. Un nouveau patron a repris ce lieu depuis un an. Auparavant, les nuisances étaient surtout provoquées par la musique. Le problème devient plus délicat lorsqu’il s’agit de faits comme ceux de ce week-end. Les riverains, eux, espèrent que ces problèmes seront résolus très vite.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent