Publié le Mercredi 16 Novembre 2011 à

Régions > Charleroi > Sports

Pétanque: Dylan Alexandre espère participer aux Jeux Olympiques

Rédaction en ligne

Le jeune champion de 16 ans vient de participer à ses deuxièmes championnats du Monde de pétanque à Antalya, en Turquie. Stoppé en quarts par la Thaïlande, Dylan ne veut pas s’arrêter en si bon chemin et rêve de représenter la Belgique aux J.O.
Dylan a commencé la pétanque à quatre ans. (D.R.)

Dylan a commencé la pétanque à quatre ans. (D.R.)

Passionné depuis toujours par le jeu de boule, Dylan Alexandre a participé aux championnats du Monde junior de la discipline à la fin du mois d’octobre. En Turquie, Dylan et ses trois partenaires ont dû se mesurer aux meilleures équipes de la planète. “ Nous avons très bien joué même si nous avons été éliminés en quart de finale. Mais nous avions été battus par les Thaïlandais qui ont fini champion du monde. Ils étaient très forts, ce n’est pas étonnant car, dans leur pays, la pétanque est un sport national.

C’est dès l’âge de quatre ans que Dylan s’est mis à la pétanque et les résultats ont rapidement suivi vu qu’il a déjà remporté un titre de champion de Belgique. “ La même année, mon frère, Brandon, devenait lui aussi champion de Belgique. Nous jouons tous à la pétanque dans la famille. Mes copains ne me croient pas quand je leur dis que c’est mon sport mais quand ils voient mes médailles à la maison, ils comprennent vite que je n’invente rien. La pétanque est très reconnue en Belgique, il y a tout de même près de 15.000 licenciés et nous sommes la deuxième nation du monde derrière la France, bien sûr.

Même s’il sait que rares sont les joueurs qui arrivent à vivre de son sport, Dylan s’est déjà fixé deux gros objectifs. “ L’an prochain, les championnats d’Europe seront organisés chez nous, à Gand plus précisément. J’aimerais gagner une médaille car pour le moment je m’arrête souvent en quart de finale. Après je me dis qu’un jour la pétanque sera présente aux Jeux Olympiques. Quand on voit comment elle se développe dans les pays asiatiques, ce n’est pas impossible. Si jamais cela arrive, j’espère être appelé pour représenter mon pays lors de ce magnifique événement.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent