Publié le Jeudi 24 Novembre 2011 à

Culture > Médias

Google Street View: déferlement de plaintes à la commission de protection vie privée

Rédaction en ligne

De nombreux Belges se plaignent de Google Street View, le service de cartographie du géant de l’internet dont la version belge a été officiellement lancée mercredi. La commission de protection de la vie privée croule sous les appels et les e-mails d’internautes mécontents.

C’est ce qu’a indiqué jeudi sa porte-parole, Eva Wiertz.

Les plaintes émanent de citoyens qui ne veulent pas que leur habitation ou eux-mêmes apparaissent sur Street View. Les visages sont pourtant censés ne pas être reconnaissables puisqu’ils sont, à l’instar des plaques d’immatriculation, automatiquement floutés.

Les internautes mécontents doivent s’adresser en premier lieu à Google, rappelle la porte-parole. Pour ce faire, ils leur suffit de cliquer sur l’onglet “signaler un problème” et d’exposer leur revendication. La société de Larry Page s’engage à examiner la demande “dans les plus brefs délais”. Si cela ne donne rien, la commission de protection de la vie privée peut se saisir du dossier.

La porte-parole de Google, Tineke Meijerman, ne dispose pas encore de chiffres quant aux “problèmes” signalés par des utilisateurs belges, précise-t-elle.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent