Publié le Vendredi 9 Décembre 2011 à

Régions > Centre > Actualité

Des élus italiens en visite à La Nouvelle Gazette du Centre

Rédaction en ligne

Deux parlementaires italiens sont venus défendre les mesures du nouveau gouvernement italien auprès de la population italienne vivant dans le Centre. Nous les avons reçus à La Nouvelle Gazette.
Franco Narducci (à g.) et Claudio Micheloni sont passés par nos locaux de La Nouvelle Gazette du Centre. D.C.

Franco Narducci (à g.) et Claudio Micheloni sont passés par nos locaux de La Nouvelle Gazette du Centre. D.C.

Le sénateur Claudio Micheloni et le député Franco Narducci, deux élus du Parti Démocrate italien, en ont profité pour expliquer aux Italiens résidant en Belgique qu’ils ne seraient pas touchés par le train de mesures d’austérité prises par le gouvernement italien: “ En fait, avant de partir, Berlusconi a énormément tranché dans tous les services que notre pays octroie à ses ressortissants vivant à l’étranger. Il n’était pas possible d’encore faire des économies sur leur dos. ”

Par contre, ils espèrent bien pouvoir bientôt s’attaquer à ce secteur important pour la Botte: “ Pas pour faire des économies mais pour mieux utiliser les moyens et remettre en place des services aux citoyens italiens vivant à l’étranger. Car notre système diplomatique, avec tout le personnel qu’il emploie, coûte cher. Or, ces dernières années, nous avons fermé bon nombre de bureaux administratifs qui étaient d’une grande aide pour nos citoyens. En limitant les coûts de la diplomatie, nous pourrions relancer ces services. ”

De même, au niveau des cours octroyés par l’État italien, il y a des économies à faire: “ Nous avons des enseignants détachés un peu partout. Ils sont envoyés d’Italie et coûtent donc très cher. Je ne veux pas qu’on les vire mais qu’on les rapatrie et qu’ils enseignent en Italie. Car dans tous les pays à l’étranger, il y a des citoyens italiens qui vivent depuis leur naissance et qui pourraient très bien donner ces cours. ”

Des mesures qui ne sont cependant pas faciles à faire passer car elles se heurtent au refus, notamment, de nombreux diplomates.

>Retrouvez leurs explications sur les mesures d’austérité qu’ils ont acceptées en Italie dans La Nouvelle Gazette du Centre du 10 décembre.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent