Publié le Dimanche 1 Janvier 2012 à

Régions > Centre > Actualité

Binche: Fabrice Petit, nouveau commandant des pompiers binchois

Rédaction en ligne

Fabrice Petit a pris ses fonctions de chef de corps des pompiers de Binche le 19 décembre. En dernière année de sa formation avant d’être nommé, l’homme doit gérer une caserne de volontaires, marquée par les polémiques des dernières semaines.
Le sous-Lieutenant Fabrice Petit prend ses marques à Binche. JCC

Le sous-Lieutenant Fabrice Petit prend ses marques à Binche. JCC

>Pour les Binchois qui ne vous connaissent pas encore, pouvez-vous résumer votre carrière jusqu’ici?

Je viens de la caserne de Mons où j’étais pompier professionnel depuis 4 ans. Avant ça, j’ai été volontaire à Saint Ghislain pendant 18 ans. C’est de la que je viens, j’y vis d’ailleurs toujours. Actuellement, je suis en stage, pour un an. C’est la dernière étape de la procédure qui me mènera à être nommé chef de corps. En attendant, je “ fais fonction ”, si l’on peut dire.

>Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir homme du feu?

Je travaillais pour la Croix-Rouge et fréquentais souvent les hommes du feu. Je les admirais et ai voulu les rejoindre. J’ai toujours été attiré par les métiers de l’assistance aux personnes. C’est un moyen de me sentir utile, de me mettre au service de la communauté.

>Comment se sont passées ces deux premières semaines dans les bottes d’un chef de corps?

Très bien. Actuellement, je suis un peu débordé par les papiers. Il faut remettre tout les dossiers administratifs de la caserne en ordre. Mais cela fait partie de la fonction. Bien sûr, je replis aussi les autres tâches du chef de corps. Je fais de la prévention, gère la caserne au quotidien. Et puis, je pars en intervention avec les hommes quand c’est nécessaire.

>Comment cela se passe-t-il avec les hommes, justement?

Très bien. Le personnel est compétente et qualifié. C’est un corps de volontaire. Comme le nom l’indique, ils sont donc plein de bonne volonté pour mener à bien le service et aider les citoyens binchois.

>Un corps composé uniquement de pompiers volontaires, cela ne pose pas de problèmes pour avoir assez d’hommes en intervention?

C’est un problème, effectivement. Comme tous les corps de pompiers du pays, on souffre d’un manque d’effectif. Le nombre d’interventions est en hausse, pas celui des hommes. Néanmoins, on met en place tous les moyens techniques nécessaires pour assurer les interventions avec assez d’hommes.

>Vous prenez fonction après une période trouble pour les pompiers Binchois...

Oui. Mais ces problèmes ne me concernent pas. Ils sont arrivés avant mon arrivée. Je les vois de loin Moi, j’assure la gestion de la caserne. Le reste c’est du ressort des personnes concernées et de la commune. Le principal pour moi est d’avoir une caserne qui roule et qui assure son service.

>Des changements prévus pour 2012?

Très certainement, oui. On va voir avec les autorités communales comment on peut encore améliorer le service. Mais tout ça doit encore être décidé... Vous serez tenus au courant!

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent