Publié le Mercredi 4 Janvier 2012 à

Régions > Bruxelles > Actualité

2011: année record pour les grèves à la Stib

Rédaction en ligne

La Stib a enregistré, en 2011, neuf mouvements de grève de ses agents qui ont perturbé le réseau. Tant du côté de la direction que des syndicats, on parle “ d’année exceptionnelle ”.
La Stib a connu plusieurs mouvements. (L. D.)

La Stib a connu plusieurs mouvements. (L. D.)

Il s’agissait surtout de mouvements spontanés et très localisés, menés à la suite d’agressions.

2011 restera comme l’année des grèves des agents de la Stib. La société de transports en commun a répertorié neuf mouvements qui ont perturbé son réseau l’an dernier. Un chiffre auquel il faut ajouter deux grèves courtes (respectivement une et deux heures) au sein du service Sûreté et Contrôle, qui n’ont, elles, pas été ressenties par les usagers.

“ C’est beaucoup plus que les autres années ”, confirme Guy Sablon, porte-parole auprès de la Stib. “ Il s’agissait surtout de grèves spontanées, limitées dans le temps, souvent cantonnées à une ligne ou un dépôt, en réaction à des agressions. Seules deux d’entre elles peuvent être qualifiées de “ grosses manifs ” et ont eu des conséquences sur toute la région. ”

Notre interlocuteur fait bien évidemment référence à la grève nationale du service public du 22 décembre dernier. Absolument aucune ligne ne roulait ce jour-là. L’autre remonte au début de l’année. Le 15 février, la presque totalité des trams, bus et métros étaient à l’arrêt suite à l’agression d’un chauffeur et d’un agent de prévention.

Et quid de 2012? Syndicats et direction travaillent de concert, depuis la fin de l’année dernière, pour limiter au maximum ces grèves sans préavis. “ On peut comprendre ces mouvements lorsqu’ils sont dans l’émotion. C’est humain. Mais on ne peut pas toujours prendre l’usager en otage ”, concède Guy Sablon. “ En décembre, les partenaires sociaux de la Stib ont donc conclu un accord pour renforcer les mécanismes de prévention des grèves sauvages en cas d’agression. Un accord est également tombé le 28 décembre afin que les syndicats lèvent leur préavis d’actions prévues envers la Stib dans le courant du mois de janvier. ”

ch.v.

Plus d’infos dans La Capitale de ce mercredi.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent