Publié le Vendredi 10 Février 2012 à

Régions > Brabant wallon > Sports

Basket (Régionale 2B): les chemins de Toussaint (ASA) et Ots (Genappe) vont se recroiser

Rédaction en ligne

Eric Toussaint (ASA), accueille le BC Genappe de Patrick Ots, avec lequel il a joué aux Castors et à La Roue. Si les premiers doivent assurer leur maintien, les seconds rêvent des playoffs. Avant de se retrouver sur le parquet (samedi à 20h45), nous les avons questionnés.
Ils ont notamment joué ensemble aux Castors: Ots (13) et Toussaint (14).

Ils ont notamment joué ensemble aux Castors: Ots (13) et Toussaint (14).

>Leurs débuts au basketball

Toussaint: “ Enfant, je jouais au hockey à l’Ombrage Hockey Club. Un copain m’a amené par hasard au basketball. J’ai vite apprécié ce sport. Pendant un an ou deux, j’ai cumulé les deux et puis ça devenait impossible à combiner. J’ai alors choisi le basket...

Ots: “ Je suis tombé dedans quand j’étais petit, cela me semble clair... Mon père a joué au basket, mon parrain aussi. Je devais être dans un landau quand j’ai assisté à mes premiers matchs...

>Leur saison actuelle

Ots: “ Le BCG a bien débuté, mais on est un peu rentré dans le rang. On est conscient qu’en perdant encore quelques matchs, on va rejoindre le ventre mou du classement et on aura réalisé, au final, une saison correcte sans plus. On espère cependant toujours atteindre les playoffs... ”

Toussaint: “ Notre premier tour fut difficile. Même si l’effectif se connaît très bien depuis plusieurs années, la sauce a mis du temps à prendre. On doit encore gagner des matchs et profiter de notre avantage du terrain à domicile pour se rassurer sur notre sort. On a perdu bêtement quelques matchs au premier tour. On a entendu différentes choses pour l’an prochain avec de 0 à 1 descendant. Quoi qu’il en soit, on compte bien laisser Rebond Musson derrière nous. Janvier a été fort profitable puisque l’on totalise trois victoires en quatre matchs.

>L’un vu par l’autre

Toussaint: “ Patrick est un shooteur pur. Je me souviens qu’à La Roue, quand il jouait au poste de distributeur, il a gagné des matchs à lui tout seul en marquant de nombreux 3 points. Pour le vaincre, il faut l’empêcher de prendre confiance. En défense aussi, il sait être embêtant pour son opposant. Patrick n’a pas vraiment de défaut, je dirais que son jeu est davantage axé sur le shoot que sur la pénétration.

Ots: “ Eric est fort en pénétration, il a du shoot, il est puissant et a un bon maniement de ballon. Il est très dur à arrêter en un contre un. Il faut le faire courir pour l’empêcher de trop toucher le cuir. Au niveau faiblesse, je dirais qu’il peut parfois forcer s’il est titillé par l’adversaire ou par des décisions arbitrales qui le dérangent. ”

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent