Publié le Mercredi 1 Février 2012 à

Actualité > Société

Un salarié sur trois souffre de stress lié au travail

Rédaction en ligne

Environ un salarié sur trois souffre de stress, d’épuisement psychologique ou de perturbation du sommeil liés à son travail. L’une des causes: le manque de cohérence entre la responsabilité d’un travailleur et les moyens mis à sa disposition pour mener sa tâche à bien.
(Photo News)

(Photo News)

C’est ce que révèle une étude internationale effectuée par l’Institut de Médecine environnementale (IME) de Paris et l’Institute of NeuroCognitivism (INC), basé à Bruxelles.

L’étude a été menée en octobre dernier auprès de 7.025 répondants qui exerçaient une activité professionnelle. Parmi eux: 2.000 Belges (francophones et néerlandophones). Les autres pays concernés sont la France, la Suisse (romande) et le Canada (Québec).

Trente-six pour cent des Belges francophones reconnaissent que leur travail les stresse pour 33 % des néerlandophones. L’étude identifie plusieurs causes à ce stress: l’hyperinvestissement émotionnel au travail, d’abord. La personne sera amenée à faire plus qu’il n’en faut ou à attendre une reconnaissance qui ne la satisfait jamais. La démotivation liée au manque de résultat et de reconnaissance arrive ensuite. Elle est suivie du manque de communication managériale adaptée, et enfin d’une organisation non “ biocompatible ”.

La biocompatibilité est ce qui rend un poste, l’organisation et le management compatibles avec le fonctionnement humain. Sur ce point, les incohérences entre les responsabilités confiées et les pouvoirs décisionnels réellement donnés pour les assumer pèsent fortement sur le stress du travailleur ”, explique le directeur de l’IME, Jacques Fradin, qui précise que 95 % des répondants disent être soumis à des incohérences organisationnelles au sein de l’entreprise.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent